Trois innovations québécoises sur le marché de la domotique

Le thermostat de Sinopé ne se branche pas... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

Le thermostat de Sinopé ne se branche pas directement à l'internet, mais se connecte à un module au moyen d'un protocole sans fil adapté du ZigBee, géré par une interface.

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Les passionnés de domotique sont gâtés ce printemps, avec trois nouveautés annoncées par des fabricants québécois. Tandis que l'entreprise réputée Stelpro se lance à son tour dans les thermostats contrôlables via l'internet, deux jeunes pionnières, CaSA et Sinopé, diversifient leur offre au-delà de ce produit. Coups d'oeil sur ces nouveautés.

DU CHAUFFAGE AU CHAUFFE-EAU

CaSA a lancé l'an dernier un thermostat qui se branche directement à l'internet par WiFi, sans interface, pour le contrôle des plinthes électriques.

Son Caleo, vendu 149 $ pièce, a connu un beau succès qui a manifestement inspiré ses dirigeants à continuer dans cette voie.

En collaboration avec le fabricant bien connu Giant, CaSA lancera d'ici au début de 2017 un contrôleur de chauffe-eau. Son utilisateur pourra ainsi démarrer l'appareil à distance via une interface web - par exemple avant l'arrivée au chalet ou au retour des vacances - et déterminer sa consommation d'électricité.

Il est en outre compatible avec les commandes IFTTT. On peut donc synchroniser le démarrage du chauffe-eau avec des centaines d'événements différents, liés à des courriels, des publications sur Facebook, la météo ou des résultats sportifs.

L'appareil qui sera proposé par Caleo pourra être installé sur tout chauffe-eau, mais seuls les modèles compatibles de Giant seront couverts par la garantie.

« À terme, l'objectif est d'intégrer complètement les contrôleurs aux nouveaux produits de Giant pour en faire des chauffe-eau connectés à part entière », indique Martin Fassier, directeur de produit chez CaSA.

Il espère que son nouveau produit sera en vente dans les quincailleries à grande surface pour 129 $.

THERMOSTAT ET INTERRUPTEUR

En octobre 2014, Sinopé est devenue une des rares au monde à offrir un thermostat branché à l'internet pour les plinthes électriques.

« Les ventes vont très bien, nous sommes très heureux », indique Maryse Simoneau, directrice commerciale.

Le thermostat de Sinopé ne se branche pas directement à l'internet, mais se connecte à un module au moyen d'un protocole sans fil adapté du ZigBee, géré par une interface.

En plusieurs mois de test par La Presse, ils n'ont jamais flanché. Sinopé utilise la même base pour diversifier son offre, avec un interrupteur programmable qui peut contrôler l'éclairage ou certains appareils pouvant aller jusqu'à 1800 watts.

L'interrupteur s'ajoute simplement, en quelques minutes, à l'interface existante. Il se vend en ligne 59,95 $, et doit être couplé à l'interface Web GT125 vendue 89,95$.

DE VÉTÉRAN À INNOVATEUR

Stelpro, qui fête ses 35 ans, s'est forgé une réputation solide au Canada avec ses appareils de chauffage, dont elle vend 800 000 unités par année.

Elle s'est lancée cet hiver dans une nouvelle aventure, une première en Amérique du Nord, avec « un thermostat électronique pour maison intelligente » pour Z-Wave.

Le STZW402+, rebaptisé plus joliment KI, est conçu pour une charge de 4000 watts et se connecte au moyen d'un autre système que celui retenu par ses deux prédécesseurs québécois, soit via un contrôleur Z-Wave. Ce protocole est utilisé par une centaine de fabricants pour quelque 700 produits.

Le contrôleur prêté par Stelpro à La Presse a été conçu par Samsung - et peut donc, en plus du thermostat, intégrer à peu près toutes les catégories de produits de domotique offerts sur le marché, pourvu qu'ils soient compatibles avec Z-Wave.

L'installation est d'une simplicité enfantine : on est guidé tout au long du processus par l'application de Samsung, malheureusement seulement offerte en anglais.

Bien que les commandes finissent toujours par arriver au thermostat, le système nous a semblé un peu instable : il a fallu s'y reprendre à quelques reprises pour certaines opérations.

Le STZW402+ est vendu 89,99 $, contrôleur Z-Wave non inclus, en ligne et dans 70 succursales de distribution électrique au Québec.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer