Samsung dévoile le Galaxy S6 pour résister à Apple

Le patron de la division mobile de Samsung... (Photo Manu Fernandez, AP)

Agrandir

Le patron de la division mobile de Samsung Electronics, JK Shin.

Photo Manu Fernandez, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Septime MEUNIER
Agence France-Presse
BARCELONE

Après une année 2014 très difficile pour ses téléphones intelligents, le géant sud-coréen Samsung a présenté dimanche à Barcelone son nouveau modèle phare, le Galaxy S6, misant sur le haut de gamme pour résister à l'ascension d'Apple.

«Nous avons le meilleur design, le processeur le plus rapide, la caméra la plus performante, en résumé le téléphone intelligent le plus impressionnant du marché», a affirmé JK Shin, patron de la division mobile de Samsung Electronics, lors d'un grand spectacle organisé en amont du Congrès mondial de la téléphonie mobile.

En plus du S6, une phablette appelée S6 Edge a été dévoilée. Les deux appareils seront disponibles à la vente le 10 avril prochain.

JK Shin a paru tendu durant sa courte présentation, les enjeux pour son groupe, numéro un mondial des téléphones intelligents depuis l'automne 2011, étant particulièrement élevés.

Le constructeur sud-coréen est en effet pris entre l'enclume d'Apple, qui domine le haut de gamme, et le marteau des fabricants chinois comme Lenovo, Xiaomi et Huawei, dont les produits sont meilleur marché mais de plus en plus performants techniquement.

Ses ventes de téléphones intelligents se sont effondrées de 19,6% au quatrième trimestre 2014 quand celles d'Apple explosaient grâce à son dernier iPhone. Fin janvier, Samsung a d'ailleurs annoncé la première baisse de son bénéfice net annuel en trois ans.

Près de cinq ans après l'arrivée du premier Galaxy S, la division électronique d'un des plus importants «chaebol» était d'autant plus contrainte de réagir que les trois dernières versions de son modèle phare n'avaient évolué qu'à la marge.

À l'image d'Apple, qui a sorti en septembre dernier l'iPhone 6 Plus, un dérivé plus grand de l'iPhone 6, Samsung proposer une déclinaison en phablette de son produit star.

Ce n'est pas le seul aspect de la stratégie de la marque à la pomme, qui est en train de lui reprendre la première place, dont il s'inspire.

Accord avec Mastercard et Visa

Dans cette quête d'une image plus élitiste, le revêtement plastique du S5 a cédé la place à un mélange de métal et de verre trempé.

Cette montée en gamme pourrait se retrouver au niveau des tarifs, non précisés dimanche, mais qu'on annonce plus élevés encore que l'Iphone 6 Plus, qui détient le record du genre.

«C'est sur la technologie embarquée où ils sont toujours mieux disant qu'Apple qu'ils peuvent se différencier», souligne Tariq Ashraf, analyste chez Bearing Point.

Pour lutter à armes égales, le géant sud-coréen a également conclu un accord avec Mastercard et Visa afin de faire certifier son service de paiement.

Intervenant deux semaines après l'acquisition de la solution de paiement mobile Loopay, ces partenariats répondent directement là aussi à la solution Apple Pay, adoptée l'année dernière et qui bénéficie d'un consensus croissant aux États-Unis.

«Le S6 sera capable de faire des transactions de paiement selon deux modes: le mode sans contact existant (identique à celui d'Appel) et un nouveau mode issu de leur activité Loopay, qui consiste à approcher le téléphone du lecteur de piste magnétique», explique à l'AFP Mung Ki Woo, membre du comité exécutif Plateformes Digitales de Mastercard.

«Cela permet au S6 d'être compatible avec quasiment tous les terminaux de paiement déjà déployés aux États-Unis», ajoute-t-il. Un atout important puisque la migration vers la carte à puce n'est pas encore complètement effective aux États-Unis.

De la réussite ou non de toutes ces nouveautés, dont la recharge de la batterie sans fil, dépend la dynamique du groupe sud-coréen dans le mobile pour les cinq prochaines années.

«Malgré un nouveau design et quelques innovations en matière de logiciels, il existe un risque que le navire amiral de Samsung pour 2015 soit insuffisant pour que le groupe récupère son leadership parmi les consommateurs et les entreprises en quête de téléphones intelligents haut de gamme», note à ce sujet Thomas Husson, analyste chez Forrester.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer