Le Galaxy S5 démarre mieux que le S4

Le S5 s'est vendu à plus de 11... (PHOTO KIM HONG-JI, REUTERS)

Agrandir

Le S5 s'est vendu à plus de 11 millions d'exemplaires depuis sa mise en vente le 11 avril dans 125 pays, contre 10 millions pour le S4, commercialisé un an auparavant.

PHOTO KIM HONG-JI, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SÉOUL

Les ventes du Galaxy S5, dernière version du téléphone intelligent vedette de Samsung sortie mi-avril, sont supérieures de 10% à celles du modèle précédent, a indiqué un haut responsable du géant sud-coréen, confronté à une concurrence de plus en plus rude sur son produit phare.

«Cela fait un mois que nous avons commencé à vendre le S5 et pour le moment, les ventes sont bien supérieures à celles du S4» lors de son lancement, a déclaré au Wall Street Journal publié jeudi J.K. Shin, co-dirigeant du groupe Samsung et responsable de sa division mobiles.

Le S5 s'est vendu à plus de 11 millions d'exemplaires depuis sa mise en vente le 11 avril dans 125 pays, contre 10 millions pour le S4, commercialisé un an auparavant, a-t-il précisé.

Selon M. Shin, les ventes sont notamment bonnes dans les pays riches, dont les États-Unis, l'Australie et l'Allemagne.

Il a attribué en partie ce succès à une meilleure préparation: cette fois, Samsung a vendu son produit dans 125 pays simultanément et avait des accords avec les principaux opérateurs, dès le départ. La firme a également accru sa présence auprès des chaînes de distribution.

Numéro un mondial des téléphones intelligents, avec une part de marché de 31% en 2013 (300 millions d'appareils vendus), Samsung Electronics a vu sa croissance ralentir ces derniers mois, en raison de la saturation des marchés matures, en Amérique du Nord et en Europe.

La concurrence vigoureuse que lui livrent de nouveaux acteurs, comme le chinois Huawei, qui propose des produits de gamme intermédiaire, a également freiné sa progression.

À tel point que le géant sud-coréen a annoncé un recul de ses bénéfices sur les trois premiers mois de 2014, et ce pour le deuxième trimestre consécutif, sous l'effet du repli des résultats de sa division mobile, moteur du groupe.

Son bénéfice d'exploitation a ainsi baissé de 3% sur un an en janvier-mars, après un repli de 6% au dernier trimestre 2013.

Lors de la sortie du S5, les experts déploraient l'absence de fonction ou de design susceptibles de démarquer franchement le produit de ses concurrents, et au premier chef de l'iPhone de l'américain Apple qui vend deux fois moins de téléphones mais dont les marges sont nettement supérieures.

Le S5 est étanche --les données du service après-vente montraient que le renvoi de l'appareil au producteur était souvent dû à du café renversé ou une immersion dans l'eau -- et est doté d'un dispositif d'économie d'énergie qui lui permet de fonctionner 24 heures supplémentaires avec une batterie à seulement 10% de ses capacités.

Il ne possède peut-être pas «une technologie à tomber par terre mais ses capacités sont très pratiques», a souligné J.K. Shin.

Les dirigeants de Samsung ont par ailleurs indiqué vouloir lancer des versions modifiées de leur téléphone vedette dans certains pays, au cours des prochains mois.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer