Les jeunes Canadiens sont plus branchés, plus mobiles et plus sociaux

La prolifération des appareils mobiles procurent aux jeunes... (Photo Archives AP)

Agrandir

La prolifération des appareils mobiles procurent aux jeunes un accès constant et souvent non supervisé.

Photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Selon une nouvelle étude menée par HabiloMédias, les enfants et les adolescents canadiens sont plus connectés au monde en ligne que jamais grâce à une variété d'appareils portables et sont plus connectés les uns aux autres grâce au réseautage social.

Les garçons et filles vivent différentes expériences en ligne, mais Internet demeure une excellente source pour la recherche d'information, le divertissement et la socialisation chez les jeunes Canadiens.

Dans le cadre de son étude Jeunes Canadiens dans un monde branché, HabiloMédias a effectué un sondage auprès de 5000 élèves dans les salles de classe d'un bout à l'autre du pays à propos de leurs comportements sur Internet et de leurs attitudes à son égard. 

Le premier rapport tiré du sondage, La vie en ligne, examine la façon dont les jeunes accèdent à Internet, leurs principales activités et leurs sites préférés, leur attitude à l'égard de la sécurité en ligne, les règles à la maison sur l'utilisation d'Internet et leur volonté de se déconnecter.

L'un des changements les plus importants survenus depuis le dernier sondage en 2005, est la prolifération des appareils mobiles, tels que les tablettes, les téléphones intelligents et les lecteurs MP3, qui procurent aux jeunes un accès constant et souvent non supervisé.

L'autre grand changement concerne la croissance du réseautage social, même chez les enfants trop jeunes pour s'inscrire à ces sites; un grand nombre des sites dominant maintenant la liste des 10 sites préférés des élèves - Facebook, Twitter, Instagram, Tumblr et Minecraft - ne faisaient que se pointer à l'horizon ou n'existaient pas encore en 2005.

«Nous avons été surpris par la popularité du réseautage social, surtout chez les plus jeunes, a déclaré Jane Tallim, codirectrice exécutive de HabiloMédias. Bon nombre de ces activités prenant place sur des appareils portables et le nombre de règles familiales concernant Internet étant en déclin, il existe une nécessité pressante pour les parents et les enseignants d'éduquer les jeunes à propos de la socialisation et du partage en ligne».

Les principales conclusions de l'étude:

- 32% des élèves de la 4e à la 6e année possèdent un compte Facebook et 16 % ont un compte Twitter, même si ces sites sont limités aux utilisateurs de 13 ans ou plus;

- les filles sont nettement moins susceptibles que les garçons de voir internet comme un endroit sécuritaire;

- les élèves ont moins de règles à la maison qu'en 2005 sur ce qu'ils peuvent faire en ligne, mais il existe toujours un lien étroit entre la présence de règles et l'adoption de comportements à risque;

- les élèves aiment rester connectés: plus du tiers d'entre ceux possédant leur propre cellulaire affirment qu'ils dorment avec leur appareil. Parallèlement, plus du tiers s'inquiètent de passer trop de temps en ligne.

- 1 élève sur 6 s'est déjà déconnecté afin d'éviter quelqu'un qui le harcelait.

Les prochains rapports basés sur les données du sondage se pencheront sur les habitudes, les activités et les attitudes des élèves à l'égard des sujets suivants : la vie privée, la permanence numérique, l'intimidation, la commercialisation, le contenu offensant, les relations en ligne et la littératie numérique en classe et à la maison.




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer