Eugenie Bouchard: la tête au tennis

Ses démêlés avec l'USTA défraient la chronique, mais... (PHOTO PETER CZIBORRA, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Ses démêlés avec l'USTA défraient la chronique, mais Eugenie Bouchard l'assure: le tennis est bel et bien sa priorité alors qu'elle entre aujourd'hui en scène à New York.

PHOTO PETER CZIBORRA, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On savait que le retour d'Eugenie Bouchard à New York ne passerait pas inaperçu. La Canadienne jouera son premier match aujourd'hui contre la Tchèque Katerina Siniakova, 73e mondiale, une joueuse de 20 ans qui a connu une belle progression cette saison.

Mais ce sont les démêlés entre Bouchard et l'USTA qui ont davantage retenu l'attention au cours des derniers jours, les deux parties s'envoyant des accusations par l'intermédiaire des médias. Après que les organisateurs du tournoi eurent déploré que Bouchard ne puisse se concentrer sur le tennis à cause de la longueur du processus judiciaire, l'avocat de la joueuse, Benedict Morelli, a répliqué que l'Association n'avait fait aucun effort pour régler le litige.

Eugenie elle-même est restée relativement discrète sur le sujet, à l'exception d'un petit message sur son compte Twitter, dimanche soir, pendant la diffusion des MTV Music Video Awards. En voyant Serena Williams apparaître sur scène pour présenter la chanteuse Beyoncé, Bouchard a publié une photo de l'Américaine avec le commentaire: «You should be focused on the US Open! Oh no wait, you're Serena #VMAs». (Tu dois te concentrer sur les Internationaux des États-Unis! Oh, un instant, tu es Serena #VMAs)...

Plus sérieusement, Bouchard a assuré dimanche en point de presse que le tennis était bien sa priorité et qu'elle avait une équipe autour d'elle, des avocats notamment, pour s'occuper du reste. De son tennis justement, elle a fait une évaluation en demi-teinte: «Je sais que je peux jouer à un très bon niveau. J'ai joué de bons matchs cette saison, mais aussi de moins bons.»

«Je sens que je progresse dans la bonne direction. L'année dernière, je perdais souvent au premier tour, alors que je vais plus loin dans les tournois cette saison. Je ne suis toutefois pas encore aussi constante que je devrais l'être pour obtenir les résultats que je veux.»

La 39e mondiale a retrouvé à New York son entraîneur Nick Saviano, qui travaille à nouveau avec elle cette saison après une séparation de 18 mois, mais qui n'était ni à Rio ni à New Haven. «Je suis vraiment heureuse d'être avec lui, nous nous faisons plus confiance depuis que nous avons recommencé à travailler ensemble et cela crée une ambiance plus positive», a-t-elle estimé.

Bouchard est également revenue sur son expérience olympique, finalement très positive. «Je suis heureuse d'avoir pris la décision d'aller à Rio, a-t-elle avoué. C'est toujours un honneur de représenter son pays et de le faire aux Jeux olympiques, avec tous les athlètes des autres sports, c'était très excitant. J'aurais aimé passer plus de temps là-bas!»

Dans le Grandstand

Malgré le litige qui les oppose, l'USTA sait qu'Eugenie Bouchard reste l'une des joueuses les plus populaires sur le circuit féminin. Les organisateurs n'ont d'ailleurs pas hésité à programmer le match de premier tour entre la Canadienne et Katerina Siniakova sur le court du tout nouveau Grandstand, le troisième en importance après les stades Arthur Ashe et Louis Armstrong. En principe, le match devrait débuter au début de l'après-midi (13h-14h), après celui opposant Kei Nishikori et Benjamin Becker.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer