Nadal s'incline encore sur terre battue

Rafael Nadal... (Photo Alessandra Tarantino, AP)

Agrandir

Rafael Nadal

Photo Alessandra Tarantino, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andrew Dampf
Associated Press
Rome

Rafael Nadal a encaissé une cinquième défaite sur terre battue cette saison.

L'Espagnol a perdu 7-6 (7), 6-2 contre la huitième tête de série Stanislas Wawrinka, vendredi, lors des quarts de finale du tournoi de Rome.

Nadal a gaspillé quatre balles de manche lors du bris d'égalité, échappant une avance de 6-2.

«J'ai manqué d'énergie par moments, a dit Nadal. Il a très bien joué. Il a réussi des coups impressionnants dans des moments importants. À 6-2, il a enchaîné plusieurs bons points.

«Je ne suis pas très heureux de la manière dont j'ai joué, a ajouté Nadal. Le soir, la balle est plus grosse et elle rebondit moins. Il avait donc la chance de prendre plus de risques. Il était en feu.»

La dernière fois que Nadal a subi autant de défaites sur sa surface préférée, c'était il y a 12 ans. Et alors que les Internationaux de France débuteront dans à peine un peu plus d'une semaine, son statut de favori est remis en question.

Nadal a triomphé neuf fois au cours des 10 dernières années à Roland-Garros. Il a toutefois de la difficulté à se remettre d'une blessure à un poignet et à une appendicectomie qui l'ont ralenti la saison dernière.

Lundi, Nadal a chuté à l'extérieur du top-5 mondial de l'ATP pour une première fois en 10 ans - glissant au septième échelon.

«Je suis prêt à relever le défi, a dit Nadal. Si je me présente à Roland-Garros, que je perds et que je joue mal, la vie continue. Ce n'est pas la fin du monde. J'ai gagné ce tournoi tellement souvent. Je ne veux pas gagner 15 fois à Roland-Garros. Ça c'est certain. C'est normal de perdre. La défaite fait partie de la vie.

«Mais je suis certain de pouvoir être compétitif», a quand même ajouté Nadal.

Wawrinka retrouvera Roger Federer en demi-finales.

Federer a conservé ses espoirs de mettre la main sur le titre d'un tournoi sur terre battue qui lui a toujours échappé grâce à une victoire de routine de 6-3, 6-3 aux dépens de Tomas Berdych.

Avec Monte-Carlo, Rome est l'un des deux seuls tournois de la série Masters que le vainqueur de 17 tournois du Grand Chelem n'a jamais remporté.

Pendant ce temps, le favori Novak Djokovic a disputé un troisième match consécutif de trois sets, disposant de Kei Nishikori 6-3, 3-6, 6-1.

Le tenant du titre avait également été poussé à la limite par Nicolas Almagro et Thomaz Belluci à ses deux premiers matchs. Il a néanmoins prolongé à 20 matchs sa séquence victorieuse.

«J'ai eu des hauts et des bas à mes trois matchs, a reconnu Djokovic. Mais à la fin, c'est de trouver la façon de l'emporter.»

L'adversaire de Djokovic en demi-finale sera David Ferrer, no 7, qui a défait le Belge David Goffin 6-2, 4-6, 6-3.

Au tableau féminin, Simon Halep, no 2, a éliminé Alexandra Dulgheru 6-1, 6-0. Halep fera maintenant face à l'Espagnole Carla Suarez Navarro, qui a éliminé Petra Kvitova, championne de l'Omnium de Madrid la semaine dernière, 6-3, 6-2.

Dans l'autre portion du tableau, Maria Sharapova, no 3, a eu le meilleur 6-3, 6-2 face à Victoria Azarenka, alors que la Russe Daria Gavrilova, âgée de 21 ans, a vaincu l'Américaine Christina McHale 6-2, 6-4 dans un match opposant deux joueuses issues des qualifications.

En double, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire polonaise Alicja Rosolska se sont inclinées 3-6, 3-6 en quarts de finale face la Française Caroline Garcia et la Slovaque Katarina Srebotnik.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer