Rafael Nadal chute à Barcelone

Rafael Nadal... (Photo Josep Lago, AFP)

Agrandir

Rafael Nadal

Photo Josep Lago, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Barcelone

Rafael Nadal a subi un coup d'arrêt en vue de Roland-Garros le mois prochain avec une élimination surprise jeudi au troisième tour du tournoi de Barcelone devant l'Italien Fabio Fognini, une défaite en deux sets, 6-4, 7-6 (8/6) qualifiée de «désastre» par l'Espagnol.

Le Majorquin, quatrième joueur mondial et huit fois vainqueur du tournoi catalan, restait pourtant sur une demi-finale encourageante à Monte-Carlo, où il avait dit espérer que sa défaite contre Novak Djokovic puisse être le «tournant de (sa) saison».

«La semaine à Monte-Carlo avait été la meilleure de l'année, mais avec celle-ci c'est tout l'inverse, une semaine très négative. C'est un désastre», a réagi Nadal en conférence de presse.

De fait, le champion espagnol est retombé dans cette fébrilité qui l'accompagne depuis janvier et même le fait d'être sur terre battue, sa surface fétiche, n'a pas sauvé le nonuple vainqueur de Rolland Garros. «Fabio Fognini a mieux joué que moi et il a mérité de gagner, a assumé Nadal. Mon jeu a été quelconque et je ne méritais pas de l'emporter.»

Au premier set, Fognini a su «agresser» l'Espagnol pour conclure à 6-4 d'une belle volée. Et au second, alors qu'il semblait relever la tête grâce à un bris en début de manche, Nadal a tremblé et dilapidé son avantage, laissant Fognini l'emmener jusqu'au jeu décisif où, malgré trois balles de match sauvées, l'Espagnol s'est incliné en un peu plus de deux heures.

«Vulnérable»

«Battre le meilleur joueur sur cette surface de l'histoire, cela vaut double. Il a fallu avoir beaucoup de force mentale», s'est réjoui Fognini au micro de la chaîne espagnole Teledeporte.

L'Italien confirme en tout cas sa capacité à faire déjouer Nadal, qu'il avait déjà battu en février à Rio de Janeiro (1-6, 6-2, 7-5).

«À Rio, c'était un match très difficile avec 35 degrés, nous avions tous les deux finis épuisés. Mais aujourd'hui, je savais que j'avais mes chances et j'ai essayé d'être fidèle à ma tactique», a-t-il ajouté.

En quart de finale, Fognini affrontera un autre Espagnol, Pablo Andujar, qui a battu la cinquième tête de série Feliciano Lopez. Par ailleurs, il n'y a plus de Français en lice à Barcelone avec l'élimination au troisième tour de Benoît Paire, défait par l'Allemand Philipp Kohlschreiber en deux sets 6-4, 7-6 (8/6).

Pour Nadal, c'est une nouvelle élimination précoce à Barcelone après celle subie l'an dernier contre Nicolas Almagro en quart de finale. Le joueur de Manacor va vite devoir se remobiliser alors que se profile la suite de la saison de terre battue avec en point d'orgue Roland-Garros à partir du 19 mai.

«Tant que je ne résoudrai pas le jeu en dents de scie que j'affiche cette saison, je resterai vulnérable», a conclu l'Espagnol.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer