Milos Raonic réussit sa rentrée à Monte-Carlo

Milos Raonic... (Photo Lionel Cironneau, AP)

Agrandir

Milos Raonic

Photo Lionel Cironneau, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Pétrequin
Associated Press
Monte-Carlo

Le Canadien Milos Raonic a réussi sa rentrée au Masters de Monte-Carlo, éliminant le Portugais Joao Sousa 6-3, 7-6 (4).

> Les résultats du tournoi de Monte-Carlo

Après avoir bénéficié d'un laissez-passer au premier tour, Raonic, quatrième tête de série, a dominé au service, réussissant 12 as contre seulement quatre pour son adversaire, tout en inscrivant l'unique bris du duel.

Raonic n'a d'ailleurs offert aucune balle de bris à Sousa au cours de cette rencontre et a été particulièrement efficace sur ses premières balles, remportant 31 des 35 points jouées en pareilles occasions.

«Ç'a bien été, a dit Raonic. Le match a pris l'allure que je souhaitais. J'ai réussi à bien jouer dans les moments importants et j'ai été solide au service. Je vais espérer que mon jeu continue de s'améliorer. Parfois, il faut délaisser le tennis de finesse ou d'élégance et faire ce qu'il faut pour gagner. C'est un ajustement qui s'impose au niveau mental, pour se donner une chance de faire mieux la prochaine fois.»

L'Espagnol Rafael Nadal, qui tente de remporter le tournoi pour une neuvième fois, s'est facilement défait du jeune détenteur d'un laissez-passer Lucas Pouille 6-1, 6-2.

De retour sur l'argile qu'il affectionne tant, l'Espagnol, qui connaît un début de saison difficile avec cinq défaites en 21 duels jusqu'ici, tente de retrouver son aplomb des beaux jours alors que s'amorce la saison sur terre battue en vue de mettre la main sur Roland-Garros pour la 10e fois.

Nadal a remporté le tournoi de 2005 à 2012, mais ses récents ennuis l'ont fait glisser au cinquième rang mondial. Après s'être remis d'une blessure à un poignet et d'une appendectomie, Nadal a perdu en quarts aux Internationaux d'Australie. Il a ensuite remporté le tournoi de Buenos Aires, mais a connu des ennuis sur les surfaces dures d'Indian Wells et de Miami.

Mercredi, l'homme aux 14 titres du Grand Chelem était cependant en parfait contrôle. Il a limité ses erreurs, ne commettant que cinq fautes directes et n'a pas fait face à une seule balle de bris contre son adversaire classé 108e.

Deux bris de service lui ont permis de se forger une avance de 5-2 dans la manche ultime, avant de servir pour le match à zéro.

Le passage à la terre battue a aussi souri à Stanislas Wawrinka, tenant du titre à Monaco. Le Suisse classé septième a signé un gain convaincant de 6-1, 6-4 contre Juan Monaco pour rejoindre Nadal au troisième tour.

Wawrinka a remporté 15 des 20 premiers points et a brisé le service de Monaco deux fois pour faire 5-1 avant d'emporter le premier set à zéro sur son service.

Après n'avoir concédé que deux points sur son service en première manche, Wawrinka a dû trimer plus dur dans la seconde, ponctuée de cinq bris.

Wawrinka sera maintenant confronté à Grigor Dimitrov, neuvième tête de série, qui a montré la sortie à Fabio Fognini 6-3, 6-4.

Tête de série no 2, Roger Federer a passé moins d'une heure sur le court dans sa victoire de 6-2, 6-1 contre Jérémy Chardy.

Federer, qui a organisé son horaire de façon à avoir plus de temps de repos et d'entraînement cette saison, disputait un premier match depuis sa défaite en finale à Indian Wells, en mars. Il n'a pas semblé rouillé, frappant 19 coups gagnants pour se défaire de Chardy, qui l'avait éliminé à Rome l'an dernier.

Tommy Robredo a écarté Marcel Granollers en deux manches de 6-1, tandis que Tomas Berdych a éliminé Sergiy Stakhovsky 6-4, 7-6 (2).

Les Français Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon ont aussi été au nombre des gagnants de la journée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer