• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Rafael Nadal retrouve sa surface favorite au Masters de Monte Carlo 

Rafael Nadal retrouve sa surface favorite au Masters de Monte Carlo

Rafael Nadal... (Photo Geoff Burke, USA TODAY Sports)

Agrandir

Rafael Nadal

Photo Geoff Burke, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Samuel Pétrequin
Associated Press
MONACO

Est-ce que Rafael Nadal est encore le Roi de la terre battue? C'est la question que tout le monde se pose alors que le détenteur de 14 titres du Grand Chelem affrontera les meilleurs tennismen au monde cette semaine à Monte Carlo à l'occasion du premier Masters de la saison sur terre battue.

Détendu, bronzé et souriant, l'ex-no 1 mondial semblait très heureux de retrouver sa surface de prédilection après un mauvais début de saison au cours duquel il a affiché, de son propre avis, la pire forme de sa vie.

L'Espagnol a compilé une fiche de 15-5 en 2015, après s'être notamment incliné en quarts de finale des Internationaux d'Australie à la suite d'une blessure à un poignet et d'une appendicectomie. Après ça, il a rebondi en remportant l'Omnium de Buenos Aires en février, mais il rechuté sur le ciment à Indian Wells et Miami.

«Ce tournoi marque le début de ma portion favorite du calendrier, a noté Nadal lors d'un entretien avec les journalistes dimanche. Je sais que je dois hausser mon niveau de jeu. Je travaille très fort afin de retrouver mon niveau de jeu le plus rapidement possible. Si je ne croyais pas en mes chances, je ne serais pas ici. Je ferais autre chose, parce que j'ai déjà obtenu toutes les choses que je convoitais au cours de ma carrière. J'ai encore la passion et la motivation pour jouer au tennis.»

Nadal, qui est maintenant cinquième au monde, est rentré en Espagne pour s'entraîner chez lui après sa défaite contre Fernando Verdasco à Miami. Il croit que les petits ajustements qu'il a apportés devraient rapporter des dividendes et lui permettre de jouer de façon plus uniforme et avec plus de confiance.

«Selon moi, la chose la plus importante est l'aspect mental, parce que je ne pense pas que j'ai oublié comment jouer au tennis, a commenté le tennisman âgé de 28 ans, en souriant. Entre jouer mal et être dominant, la ligne est mince. Ce sont de petites choses qui font toute la différence. Si je suis bien mentalement, si je peux jouer avec un peu plus de confiance, alors ce sera plus facile de frapper de bons coups.»

Monte Carlo est le premier des trois tournois de la série Masters disputés sur la terre battue, avec Madrid et Rome, et cette portion du calendrier culminera avec les Internationaux de France, qui se mettront en branle à compter du 24 mai. Mais Nadal a dit que Roland Garros, où il a régné en roi et maître au cours de la dernière décennie, «n'occupe pas mon esprit en ce moment».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer