Fed Cup: les Tchèques s'imposent face au Canada

Françoise Abanda, 230e joueuse mondiale, représentait le Canada... (PHOTO PC)

Agrandir

Françoise Abanda, 230e joueuse mondiale, représentait le Canada à la Fed Cup.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les Tchèques ont imposé leur loi face aux Canadiennes en Fed Cup, ce week-end, prenant une avance insurmontable de 3-0 quand Karolina Pliskova a vaincu Gabriela Dabrowski 6-4 et 6-2, dimanche.

La République tchèque passe ainsi en demi-finales, où elle sera confrontée aux Françaises.

Championnes en titre, les Tchèques peuvent aussi se targuer de trois conquêtes de l'événement depuis quatre ans.

Pliskova a remporté neuf jeux de suite après avoir accusé un déficit de 4-1 au premier set. Elle a connu une séquence du tonnerre où elle a converti quatre chances de bris d'affilée, parmi sa récolte de cinq bris au total.

La 22e joueuse mondiale a disposé de la 185e en une heure et 12 minutes. Pliskova a mis fin au débat peu après un puissant service de sa part, avec son 18e coup gagnant du coup droit.

Dabrowski a nui à sa cause avec six doubles fautes, en plus de ne bien loger que 60 pour cent de ses premières balles.

«Lorsqu'elle a gagné la première manche, elle s'est calmée, a expliqué Dabrowski. J'ai fait de mon mieux peu importe la situation dans laquelle je me retrouvais. Je travaillais le plus fort possible.»

La veille, Pliskova avait battu la Montréalaise Françoise Abanda, 6-2 et 6-4, puis Tereza Smitkova avait prévalu 6-1 et 6-2 contre Dabrowski, une athlète de 22 ans d'Ottawa.

L'unifolié devait se débrouiller sans la numéro 7 de la WTA, Eugenie Bouchard, qui avait choisi de se concentrer sur le tournoi d'Anvers en Belgique, qui se mettra en branle cette semaine.

«Ce n'était pas le résultat que nous attendions, a déclaré le capitaine de l'équipe canadienne, Sylvain Bruneau. Je savais que ce serait difficile de gagner, mais je croyais que nous avions une chance. Elles ont travaillé fort, mais notre niveau de jeu n'était pas aussi bon que celui des Tchèques.»

Le Canada devra aller en matchs de barrage en avril, dans le but de rester dans le Groupe mondial en 2016.

«Le tournoi du mois d'avril ne sera pas facile, a ajouté Bruneau. Peu importe le pays que nous affronterons. J'espère que nous pourrons compter sur les joueuses qui n'étaient pas présentes cette fin de semaine pour nous aider. L'expérience acquise cette fin de semaine pourra aussi leur servir à l'avenir.»

Les Canadiennes faisaient partie du Groupe mondial pour la première fois de leur histoire, promues l'an dernier grâce à des gains aux dépens de la Serbie et de la Slovaquie.

Plus tôt dimanche, la France a comblé un écart de 2-0 pour écarter l'Italie 3-2, après un gain dans le double décisif.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer