Milos Raonic loin des bilans de fin d'année

Grâce à sa victoire de mercredi, Milos Raonic... (Photo Michel Euler, AP)

Agrandir

Grâce à sa victoire de mercredi, Milos Raonic peut toujours espérer participer aux finales de l'ATP, le tournoi de fin de saison qui réunit les huit meilleurs joueurs au monde.

Photo Michel Euler, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Paris) Dans un match où il a multiplié les fautes directes, mais réussi 19 as, Milos Raonic a fait le saut au troisième tour du Masters de Paris, mercredi. Au terme d'un suspense en bris d'égalité, il l'a emporté 6-3, 5-7 et 7-6 (4) contre l'Américain Jack Sock.

«Je suis content du résultat, mais je sais que je devrai mieux jouer au prochain tour, a-t-il déclaré à La Presse. Je dois m'améliorer en retour de service et rester concentré sur mon service.»

Le joueur ontarien, septième favori du tournoi et 10e raquette mondiale, doit pratiquement remporter le tournoi s'il veut se qualifier pour les finales de l'ATP, à Londres. Il tente de ne pas se laisser déconcentrer par les performances des autres joueurs - dont David Ferrer - qui pourraient lui faciliter les choses. «Je sais ce que j'ai à faire (...) et je me concentre là-dessus.»

Il est loin des bilans de fin d'année. L'été dernier, le joueur de 23 ans s'est hissé à la sixième place du classement de l'ATP. «Je devrai m'asseoir et y penser, mais ce n'est pas encore le temps», a-t-il dit sèchement aux journalistes après son match.

Milos Raonic est le meilleur joueur de tennis canadien de l'histoire dans le classement de l'ATP. Lui et Eugenie Bouchard servent de modèles aux jeunes, qui s'inscrivent massivement à des cours et des camps de tennis. «Je le sens quand je retourne à la maison, dit Raonic. Il y avait deux courts presque déserts près de ma maison, et maintenant, ils sont pleins. C'est galvanisant d'avoir participé à cette effervescence.»

Dans le calendrier annuel, la période automnale en salle sourit généralement à Raonic. «Cette année, j'ai dû combattre des problèmes de santé. J'ai été très malade il y a quelques semaines, mais c'est en train de sortir de mon système.»

Rappelons que Raonic a dû déclarer forfait au récent Masters 1000 de Shanghai. Le grand gaillard a même dû être alité plusieurs jours.

Sa carrière florissante a commencé quand son père ingénieur l'a inscrit à un camp de tennis à Brampton ou à Mississauga - «je ne me rappelle plus» - pendant la semaine de relâche du printemps. Son modèle était Pete Sampras, et il a eu la chance de jouer avec lui - et même de le battre - à Toronto, en 2011. «Un rêve d'enfant», raconte-t-il.

Aujourd'hui, les jeunes joueurs de tennis canadiens peuvent avoir un modèle masculin de leur pays. «Je vois des répercussions au Canada, mais aussi dans le monde. Le tennis canadien a gagné du respect.»

Un suspense de trois sets

Milos Raonic affrontait l'Américain Jack Sock, issu des qualifications, tôt mercredi matin sur le court numéro un.

Raonic a entrepris le match par trois as. Quelques fautes, dont des coups ratés dans le filet, l'ont empêché de briser Sock en début de match. Alors que le score indiquait 4-3 à 30-30, il a obtenu une balle de bris sur un deuxième service de Sock. Il a brisé l'Américain, puis s'est emparé du premier set.

Au début du deuxième set, une reprise vidéo donnant raison à Sock a galvanisé l'Américain. Raonic a manqué plusieurs volées et coups droits de routine. Au service à 4-5, il a égalisé après que Sock l'a confronté jusqu'en égalité. Mais à 5-6, Sock l'a brisé et il a remporté le deuxième set, 7-5.

Raonic, malade récemment, s'est éloigné du court pour une pause, qui a duré trop longtemps au goût de Jack Sock.

Au troisième set, les balles basses de Sock ont donné du fil à retordre à Raonic. À 4-5, le Canadien a manqué plusieurs coups droits, mais un service-volée lui a permis d'empocher la partie. Sock a perdu sa concentration avant le bris d'égalité. Il s'est ressaisi, mais il a finalement cédé la victoire à Raonic, qui a su retrouver ses moyens.

Sock peut se consoler. Puissant au service, le joueur de 21 ans s'est imposé à plusieurs reprises dans un match qui aura duré un peu plus de deux heures.

Raonic pourrait croiser Roger Federer en quart de finale du tournoi. Mercredi, le Suisse l'a emporté difficilement en trois sets de 7-6 (7/5), 6-7 (5/7) et 6-4 contre Jérémy Chardy. De son côté, Andy Murray est facilement passé au troisième tour.

Mardi, l'Espagnol Tommy Robredo a éliminé le Canadien Vasek Pospisil au premier tour, alors que Novak Djokovic a remporté son premier match depuis qu'il est devenu père. Lui et Federer se battent pour finir l'année en première place du classement mondial.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer