Stevenson c. Kovalev: Groupe Yvon Michel tend la main à Main Events

Adonis Stevenson à Québec en mars dernier.... (Photo: Le Soleil)

Agrandir

Adonis Stevenson à Québec en mars dernier.

Photo: Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Montréal

Dans le but de mener à terme l'organisation du très attendu combat d'unification des mi-lourds entre Sergey Kovalev et Adonis Stevenson, Groupe Yvon Michel a tendu la main à Main Events et Kathy Duva, sa présidente, qui ont décidé mardi de se retirer de l'appel d'offres qui doit avoir lieu vendredi, à Mexico.

Dans une lettre adressée à Duva et à Main Events qu'il a aussi transmise à certains représentants des médias, Yvon Michel, président de GYM, se dit «prêt à accepter l'offre de copromotion 50-50 afin d'éviter l'appel d'offres».

Michel précise toutefois que les deux promoteurs «doivent s'assurer de maximiser les revenus à tous les niveaux, y compris en ce qui a trait aux droits de télévision», principal point d'achoppement pour Duva.

Cette dernière prétend que Kovalev ne peut se battre que sur le réseau HBO en vertu d'une entente signée entre Main Events et le réseau. Stevenson, de son côté, fait partie de l'écurie du gérant Al Haymon, dont la Premier Boxing Champions est diffusée sur les chaînes généralistes. Haymon travaille habituellement avec Showtime quand ses combats sont preésentés à la télé à la carte.

Selon ESPN.com, Duva et HBO n'auraient pas les ressources financières nécessaires pour rivaliser avec Haymon si l'appel d'offres était utilisé comme prévu pour déterminer le promoteur du gala

En réalité, il semble que vous ayez peur de mal paraître avec votre offre, écrit Michel dans sa missive.

Michel souligne également avoir l'impression «que notre réseau de télévision accorde plus de valeur à ce combat que le vôtre», ajoutant que «peut-être (ai-je) tort, mais d'aller à l'appel d'offres clarifierait la situation». Le promoteur québécois en rajoute.

«Si vous ne croyez pas au potentiel économique de cet événement ou que vous craigniez de ne pas recevoir un appui suffisant, laissez-nous le chemin libre, laissez-nous prendre les risques et faire le travail. Votre boxeur fera autant d'argent avec ce combat qu'avec tous ses autres combats combinés».

Le duel entre Stevenson (26-1, 21 K.-O.), champion du WBC, et Kovalev (27-0-1, 24 K.-O.), détenteur des titres WBO, WBA et IBF et aspirant obligatoire à la ceinture détenue par Stevenson, était pressenti pour l'automne. Kovalev doit d'abord effectuer une défense obligatoire de son titre de l'IBF face au Français Nadjib Mohammedi (37-3, 23 K.O.).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer