L'Impact défait le Fire 3-0 à Montréal

Un Ignacio Piatti de gala a animé le... (PHOTO PC)

Agrandir

Un Ignacio Piatti de gala a animé le spectacle, alors que l'Argentin a ravi les spectateurs avec ses 11e et 12e buts de la campagne.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Montréal

L'Impact ne se laissera pas devenir une proie facile. Moins de trois semaines après avoir atteint le fond du baril, la formation montréalaise a rugi en signant une victoire de 3-0 face au Fire de Chicago, mercredi.

L'Impact avait été humilié 4-0 par les Red Bulls de New York le 29 juillet dernier. Depuis, la troupe de Mauro Biello a signé trois victoires d'affilée pour une première fois en 2017.

«Quand tu prends une claque en pleine face, il ne faut pas présenter l'autre joue, a affirmé le capitaine de l'Impact Patrice Bernier. Ç'a réveillé nos esprits. Match après match, nous démontrons notre vrai talent, notre vrai potentiel.»

L'Impact (9-6-6) s'est approché à deux points de l'Atlanta United et du sixième et dernier rang donnant accès aux séries dans l'Association Est. Le Bleu-blanc-noir accuse aussi deux points de retard sur le Crew de Columbus, au cinquième rang, mais avec deux matchs en main sur son rival.

Un Ignacio Piatti de gala a animé le spectacle, alors que l'Argentin a ravi les 19 894 spectateurs avec ses 11e et 12e buts de la campagne en première demie. Matteo Mancosu a aussi brillé et il a inscrit son quatrième but de la saison - son premier depuis le 10 juin.

Piatti a toutefois créé une commotion après la rencontre, affirmant qu'il pourrait ne pas revenir avec l'équipe en 2018 alors qu'il semble avoir impasse dans les négociations pour une prolongation de contrat.

«Nacho (Piatti) est un des meilleurs joueurs dans la ligue, avec les David Villa et Sebastian Giovinco. Il a démontré encore une fois qu'il peut faire la différence, a noté Biello. Je sais qu'il y a des négociations, mais je veux juste parler de ce qui se passe sur le terrain.»

De son côté, le Fire (12-7-5) a prolongé sa glissade, alors que la bande à Bastian Schweinsteiger ne compte qu'une victoire à ses six dernières sorties (1-4-1).

Djordje Mihailovic du Fire effectue un vol plané... (PC) - image 2.0

Agrandir

Djordje Mihailovic du Fire effectue un vol plané au-dessus du défenseur de l'Impact Victor Cabrera.

PC

Biello avait opté pour le même onze partant qui avait vaincu l'Union 3-0 à Philadelphie, samedi. Il a été récompensé par une autre belle performance de son groupe et l'Impact a enregistré un deuxième blanchissage d'affilée pour une première fois depuis octobre 2015.

«(Chicago) a eu l'avantage au niveau de la possession, mais ça ne s'est pas transformé en beaucoup d'occasions de marquer, a analysé Biello. Si ç'a avait été le cas, ç'a aurait été inquiétant. Mais c'est parfois comme ça dans ce sport. Notre bloc défensif est resté compact et nous avons pu relancer avec vitesse et qualité.»

Piatti a lancé le bal dès la sixième minute, profitant d'un mauvais dégagement de Christian Dean, qui venait de faire son entrée en relève à Joao Meira, blessé. Piatti a récupéré le ballon dans la surface de réparation des visiteurs et a calmement lobé le ballon par-dessus le gardien Matt Lampson.

Mancosu a ensuite eu trois chances de marquer dans un intervalle de quatre minutes. À la troisième occasion, à la 37e minute, Lampson l'a fauché dans la surface des visiteurs alors qu'il était en échappée. Piatti, qui s'occupe habituellement des tirs de pénalité, a laissé l'attaquant italien s'en charger et Mancosu en a profité pour mettre fin à une disette de neuf matchs.

«C'est un geste extraordinaire de sa part de vouloir aider comme ça son coéquipier, a noté Biello. Nous allons avoir besoin de lui (Mancosu). Nous voulons qu'il retrouve son rythme de l'an passé, quand il nous a aidés à atteindre la finale d'association. C'était un but important et il a obtenu deux ou trois autres bonnes occasions. Il doit continuer à travailler fort. Ça va finir par débloquer.»

Dès la reprise du jeu, Piatti s'est retrouvé en un contre un avec l'arrière Jonathan Campbell. À la place de tenter de la contourner, Piatti a plutôt opté pour un tir magistral d'une vingtaine de mètres du côté éloigné, ne laissant aucune chance à Lampson.

Le Fire a obtenu une seule véritable chance de marquer en deuxième demie, mais le gardien Evan Bush a stoppé la frappe de David Accam à la 68e minute.

L'Impact complétera sa séquence de trois matchs en huit jours en accueillant le Real Salt Lake, samedi.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer