• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > La venue de Drogba dope la vente de billets de l'Impact 

La venue de Drogba dope la vente de billets de l'Impact

Didier Drogba a autographié le maillot d'un jeune... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Didier Drogba a autographié le maillot d'un jeune partisan de l'Impact après sa conférence de presse, jeudi.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si vous avez rapidement acheté des billets en prévision des débuts de Didier Drogba à Montréal, au cours du mois d'août, sachez que vous n'êtes pas seul. Comme on pouvait l'imaginer, l'acquisition de Didier Drogba a dopé les ventes depuis lundi. Il s'en vend quasiment 15 fois plus que d'ordinaire.

«On passe d'une moyenne de 150-200 billets par jour à presque 2500, évalue le vice-président marketing de l'équipe, Hugues Léger. Ce sont tous les matchs qui se vendent, à peu près au même rythme, et pas seulement le prochain. C'est un effet majeur.

«Si le rythme se maintient, et il n'y a aucune raison que cela ne se maintienne pas, il y aura des matchs à guichets fermés d'ici la fin de la saison», poursuit-il.

Les clichés et vidéos de l'Ivoirien, lors de son arrivée triomphale à Montréal-Trudeau, ont aussi eu un impact important sur le plan de la visibilité. Ils ont été diffusés dans toute la francophonie, évidemment, mais aussi en Angleterre, où Drogba a connu ses meilleures heures, en Asie ou en Amérique du Sud. «Ça nous donne un rayonnement tant pour le sport à Montréal que pour la marque de l'Impact, qui devient globale du jour au lendemain», se réjouit Léger, ajoutant que Montréal arrive au troisième rang des équipes les plus citées de la MLS, au niveau mondial, sur l'internet.

Mais c'est surtout dans sa propre cour que l'Impact a beaucoup à gagner de l'arrivée de Drogba. «On sent que sa stature nous amène à un autre niveau en termes d'acceptation du grand public. Le soccer est vu comme un sport de jeunes ou de fans très pointus, mais là, on devient un sport très grand public au Québec.»

À chaque grosse acquisition, l'Impact donne rendez-vous à ses partisans à l'aéroport. Même ailleurs dans la MLS, il est toutefois difficile d'imaginer, dans un avenir rapproché, un accueil aussi triomphal que celui de mercredi. Le début de l'ère Drogba constitue aussi un autre sérieux coup de pouce, en 2015.

«Je parle souvent d'accélération dans notre acceptation de la culture foot, et c'était l'un de ces moments [mercredi], croit Léger. Après la finale de la Ligue des champions, c'est l'autre accélérateur dont l'Impact bénéficie pour que le grand public ait envie de venir au stade. C'est la plus grande signature de tous les clubs sportifs à Montréal. Il n'y a jamais eu une signature de cette envergure internationale.»

Drogba a fait plus ample connaissance avec les détenteurs d'abonnements, hier, et répondu aux questions des médias. Même si le nouveau joueur désigné jouit d'une notoriété bien plus grande qu'un Nacho Piatti ou qu'un Laurent Ciman, l'Impact a trouvé une idée pour le présenter au grand public.

«On va beaucoup montrer ses exploits, notamment son fameux but en [finale de la] Ligue des champions, en 2012. C'est ce qu'on va faire au cours des prochains jours, tant dans les réseaux sociaux qu'au stade lors de sa présentation, répond Léger. On va montrer sa flamboyance, ses célébrations et son implication sociale. C'est le package complet et c'est ce qu'on va faire valoir.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer