Repêchage de la MLS: qui sera le choix de l'Impact?

L'attaquant ontarien Cyle Larin (à l'avant) devrait être... (Photo Ronald Zak, PC)

Agrandir

L'attaquant ontarien Cyle Larin (à l'avant) devrait être sélectionné au premier rang cet après-midi à l'occasion du repêchage de la MLS.

Photo Ronald Zak, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils ne sont plus 19, mais bien 20 clubs à participer au repêchage qui, pour la deuxième année consécutive, se tiendra aujourd'hui, à 12h30, au Centre des congrès de la Pennsylvanie, à Philadelphie.

Et parce qu'il y a justement deux équipes d'expansion, l'Impact, malgré le pire bilan de la MLS, dispose du troisième choix de la séance. À moins d'une transaction, il s'agira de son unique sélection, puisque l'équipe a fait cadeau de la 24e position aux Timbers de Portland dans la transaction de Futty Danso.

Quels sont les besoins de l'Impact?

D'un club à l'autre, les stratagèmes varient, entre le choix du meilleur joueur disponible et celui qui permet de combler un besoin immédiat.

Les différentes pistes poursuivies sur le marché des transferts sont également de nature à influer sur le profil sélectionné. Tous les observateurs s'accordent pour dire que l'attaquant Cyle Larin est l'élément le plus doué de cette cuvée 2015. Il ne devrait toutefois plus être disponible au moment où le commissaire Don Garber annoncera le choix montréalais.

Frank Klopas se tournera-t-il vers un autre attaquant - Khiry Shelton, par exemple - ou un défenseur? C'est le chemin qu'il a emprunté avec ses trois derniers choix de première ronde (Jalil Anibaba, Austin Berry et Eric Miller).

«Nous avons ciblé les trois joueurs que nous aimerions sélectionner, et cela dépend maintenant des équipes devant nous, a indiqué Frank Klopas, qui ne s'attend toutefois pas à trouver un titulaire potentiel. Pour tous ces joueurs, c'est normal qu'il y ait une période d'adaptation lorsqu'ils deviennent professionnels. Mais il y a quand même des joueurs de talent qui pourraient s'épanouir dans le bon environnement.»

Deux autres rondes, qui débouchent très rarement sur de belles prises, auront lieu le 20 janvier par téléphone.

Qui sera le premier choix?

Cyle Larin a profité du virage jeunesse de la sélection canadienne pour obtenir ses premières sélections au niveau senior, en 2014. Étonnant pour un attaquant qui n'a pas encore signé de contrat professionnel, mais qui devrait être sélectionné au premier rang cet après-midi. L'Ontarien de 19 ans est un joueur doté d'un bon gabarit et qui sait tenir le ballon.

«De ce que j'ai pu voir, c'est un attaquant qui est bon devant le but, que ce soit de la tête ou avec les deux pieds. C'est un joueur de qualité dans la surface», a précisé Jérémy Gagnon-Laparé, qui l'a côtoyé lors de plusieurs camps nationaux. Larin a inscrit 23 buts lors de ses deux dernières campagnes avec l'Université du Connecticut.

Selon les différentes projections, le polyvalent milieu Cristian Roldan serait le candidat du New York City FC, au deuxième rang. D'après Klopas, le groupe de 2015 suit la même tendance que ceux des années précédentes. «Avec le développement des Académies, on peut voir que la profondeur des repêchages n'est plus ce qu'elle a déjà été», a-t-il regretté.

Quels ont été les dossiers importants cette semaine?

Au camp d'évaluation des recrues, à Fort Lauderdale, les 20 équipes ont pu observer plus de 70 candidats lors de 6 matchs et une série de tests physiques. Si certains joueurs ont certainement pu sortir de l'ombre, les premières places du repêchage sont souvent déterminées avant ce rendez-vous. Car il serait suicidaire d'attendre l'événement floridien pour étudier un profil intéressant.

«À la fin de la saison, nous avons mis beaucoup d'efforts pour lire les rapports, regarder des vidéos et faire les appels nécessaires afin d'avoir différentes opinions sur les joueurs», a rappelé Klopas. Il a également discuté avec quelques candidats au cours des derniers jours.

Le camp d'évaluation et le repêchage peuvent aussi être propices aux transactions, puisque les dirigeants sont réunis sous un même toit. Justement, l'Impact a bel et bien été contacté par plusieurs équipes en raison de sa première place du classement d'allocation. Les enchères peuvent commencer pour un rang qui confère la priorité sur l'acquisition d'un international américain ou d'un joueur qui a été échangé, par le passé, à une équipe étrangère.

«Il y a de l'intérêt de quelques équipes pour ce rang. Nous allons écouter les offres et faire ce qui est le mieux pour notre équipe, a souligné Klopas. Mais nous devons attendre de voir qui seront les joueurs concernés. Pour Jozy Altidore, la ligue n'a pas encore déterminé si son retour se ferait par le processus d'allocation ou d'une autre façon.»

Tout porte cependant à croire que le milieu de terrain Sacha Kljestan sera le prochain joueur soumis au processus d'allocation. Seattle, Los Angeles, Philadelphie et les Red Bulls de New York seraient les équipes intéressées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer