Ballon d'Or: Ronaldo en route pour le triplé?

Cristiano Ronaldo... (Photo: Reuters)

Agrandir

Cristiano Ronaldo

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Keyvan NARAGHI
Agence France-Presse
Paris

Cristiano Ronaldo est le grand favori à sa propre succession pour l'attribution du Ballon d'Or après son année de tous les records, lundi à Zurich, où il pourrait être sacré pour la 3e fois devant les deux autres finalistes Lionel Messi et Manuel Neuer.

À 29 ans, l'attaquant portugais du Real Madrid a fait exploser tous les compteurs en 2014 et se positionne logiquement comme le principal prétendant à ce trophée, déjà remporté en 2008 et 2013.

Son échec cuisant en phase finale du Mondial avec sa sélection (élimination au 1er tour) aurait pu constituer un sérieux handicap. Mais depuis le changement du collège électoral en 2010 (votes des capitaines, des sélectionneurs et des journalistes), le palmarès importe moins que les performances individuelles, même les années paires, pourtant phagocytées par la Coupe du monde et l'Euro. Et à ce petit jeu, CR7 n'a quasiment aucun équivalent... hormis Messi.

Avec 17 buts inscrits en Ligue des champions en 2013-14, Ronaldo a établi une nouvelle marque de référence avant de soulever la 10e C1 de l'histoire du Real Madrid, la fameuse «decima». Une année prolifique, agrémentée d'un titre de meilleur buteur du championnat en 2013-14. Au total, le Portugais a remporté 4 trophées: Ligue des champions, Coupe d'Espagne, Mondial des clubs, Supercoupe d'Europe.

L'UEFA a déjà tranché en lui décernant le prix du meilleur joueur d'Europe en 2014. En cas de victoire, il rejoindrait ainsi Johan Cruyff (1971, 1973, 1974), Michel Platini (1983, 1984, 1985) et Marco Van Basten (1988, 1989, 1992), à une unité de «Leo» Messi, quadruple lauréat (de 2009 à 2012).

Messi peut-il venir coiffer son grand rival sur le poteau? Rien ne l'interdit malgré un palmarès vierge en 2014, la «Puce» argentine ayant lui aussi enchaîné les exploits au cours des douze derniers mois.

Platini et Maradona votent Neuer

La star du FC Barcelone est entré dans l'histoire en portant à 75 le nombre de buts marqués en Ligue des champions dans sa carrière, et a également établi un nouveau record de buts en Liga. Mais, détail qui a son importance, le vote a été clos le 21 novembre, soit avant ces performances du génial Argentin. Ce qui est théoriquement une très bonne nouvelle pour Ronaldo.

L'année de Messi a également été assombrie par sa défaite cruelle en finale du Mondial contre l'Allemagne (1-0, a.p.).

Neuer, lui, a gagné la Coupe du monde. Mais ses chances paraissent extrêmement minces et Lev Yachine, dernier gardien couronné en 1963, ne devrait pas avoir de successeur dans l'immédiat.

Comme en 2010, quand le trophée tant convoité avait échappé à l'Espagnol Andres Iniesta, le spectaculaire portier des champions du monde allemands, auteur de parades décisives au Brésil et véritable libero à ses heures, risque d'être victime du nouveau règlement. Au grand dam de Michel Platini.

«Je l'avais déjà dit il y a quatre ans. Il fallait alors que gagne un Espagnol puisque l'Espagne avait gagné la Coupe du monde. Cette année c'est l'Allemagne», a déclaré le président de l'UEFA, s'attirant les foudres des dirigeants du Real Madrid, lancés comme en 2013 dans une intense campagne de lobbying en faveur de Ronaldo.

«Ni Messi ni Ronaldo, mon favori est Neuer, c'est lui qui a le plus de mérite», a également clamé la légende Diego Maradona, jamais loin pour égratigner Messi qui tente, pour le moment sans réussite, de supplanter le «Pibe de Oro» dans le coeur des Argentins.

Neuer ne se fait lui pas beaucoup d'illusions: «Disons les choses comme ça: je ne suis certainement pas le favori. Les deux autres (Ronaldo et Messi, ndlr) sont des +marques+ internationales. Ils ont clairement un avantage».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer