Eugenie Bouchard ira aux Jeux de Rio

« Cela a été une décision très difficile, car... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

« Cela a été une décision très difficile, car j'étais très préoccupée par deux choses : le virus Zika, bien sûr, mais aussi la sécurité en général », a expliqué Eugenie Bouchard lors d'une conférence de presse au Stade Uniprix dans le cadre de la Coupe Rogers.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir longuement hésité, Eugenie Bouchard a annoncé hier qu'elle participerait aux Jeux olympiques. « Je vais aller à Rio et je vais jouer », a expliqué la Montréalaise lors d'une conférence de presse au stade Uniprix dans le cadre de la Coupe Rogers.

« Cela a été une décision très difficile, car j'étais très préoccupée par deux choses : le virus Zika, bien sûr, mais aussi la sécurité en général. J'en ai parlé à plusieurs personnes, ma famille, mes proches, les gens de mon équipe, mais aussi des médecins et des gens qui sont au courant de ces questions.

« À la fin, j'ai réalisé que je ne voulais pas me contenter de suivre les Jeux à la maison, devant mon téléviseur, sans être là-bas en train de jouer, sur les courts. J'ai aussi pensé que je n'aurais que deux ou trois opportunités de participer aux compétitions olympiques au cours de ma carrière et que ce serait dommage d'en rater une alors que je suis jeune et en bonne forme. »

«Il y a des choses qui m'inquiètent, mais je vais prendre toutes les précautions, suivre toutes les directives afin de minimiser les risques.»

Eugenie Bouchard

D'autres joueurs ont déjà déclaré forfait, le Canadien Milos Raonic notamment, mais Bouchard a préféré faire confiance à ses instincts de compétitrice. Inscrite en simple et en double (avec l'Ontarienne Gabriela Dabrowski), peut-être aussi en double mixte (avec Vasek Pospisil), la joueuse de 22 ans n'a pas encore décidé à quelle compétition elle participerait.

« Je me concentre cette semaine sur la Coupe Rogers, et je verrai pour Rio quand je serai dans l'avion ! »

Bouchard n'est d'ailleurs pas inscrite en double avec Dabrowski comme cela avait d'abord été prévu cette semaine.

SE NOURRIR DE L'ÉNERGIE

Bouchard en sera déjà à sa neuvième participation à la Coupe Rogers. Elle avait fait ses débuts en 2008, à 14 ans, en disputant les qualifications au stade Uniprix. « Je me souviens d'être venue auparavant quand j'avais peut-être 7 ou 8 ans », a-t-elle rappelé.

« J'étais alors une fillette toute menue avec un gros caractère qui était capable de se battre pour avoir les autographes de mes joueurs et joueuses préférés. »

La joueuse originaire de Westmount n'a jamais connu beaucoup de succès lors de « son » tournoi. Lors de sa dernière visite à Montréal, en 2014, quelques semaines après avoir été finaliste à Wimbledon, elle avait subi une défaite surprenante aux mains de l'Américaine Shelby Rogers.

«Je m'en souviens comme d'un cauchemar. Il y avait beaucoup de pression et je n'avais pas été en mesure de bien gérer la situation.»

Eugenie Bouchard,
à propos de sa dernière présence au stade Uniprix

« La Coupe Rogers est toujours une semaine spéciale pour moi, ici à Montréal ou à Toronto, a-t-elle expliqué hier. C'est très excitant avec l'énergie du public. J'essaie d'ailleurs de passer le plus de temps possible avec les amateurs depuis que je suis arrivée et, cette fois, je vais essayer de me nourrir de toute cette énergie. »

Bouchard, 41e joueuse mondiale, disputera son premier match de la Coupe Rogers demain après-midi contre la Tchèque Lucie Safarova (28e).

« Ce sera un match très difficile, mais je me sens bien présentement à l'entraînement. J'ai d'ailleurs l'impression que je joue beaucoup mieux cette saison que l'an dernier et que je suis un peu en train de redresser la barre. »

***

Contre les Russes à Rio ?

La Fédération internationale de tennis (ITF) a confirmé hier que les sept athlètes russes qualifiés pour les Jeux de Rio pourraient participer au tournoi olympique. L'Allemande Angelique Kerber et l'Espagnole Garbiñe Muguruza, respectivement deuxième et troisième au classement mondial, ont préféré ne pas commenter la nouvelle. Eugenie Bouchard, elle, a simplement indiqué : « Je ne me concentre pas sur quelques adversaires, mais je n'ai pas de problèmes avec leur présence s'ils sont propres et s'ils se plient à toutes les procédures de test. » La Canadienne a rappelé qu'elle avait elle-même subi plusieurs tests au cours des derniers mois.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer