Victoire sans panache du Canada contre l'Europe

Le trio de Sidney Crosby, Brad Marchand et... (PHOTO PC)

Agrandir

Le trio de Sidney Crosby, Brad Marchand et Patrice Bergeron a inscrit deux buts dans la victoire du Canada.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TORONTO) Le Canada est le grand favori pour la finale de la Coupe du monde, mais ça ne veut pas dire que la conquête du titre se fera sans adversité.

Confrontée à une Équipe Europe aussi coriace qu'à l'habitude, le Canada a peiné pour arracher une victoire de 3-1, mardi, dans le premier match de la finale.

Sidney Crosby, Patrice Bergeron et Brad Marchand ont chacun obtenu deux points pour propulser le Canada à une victoire d'un sacre à la Coupe du monde. Et d'un troisième titre de suite dans des compétitions dites «meilleurs contre meilleurs».

Carey Price a repoussé 32 des 33 tirs adverses pour signer sa quatrième victoire du tournoi.

Le Canada a maintenant remporté 15 matchs de suite dans les tournois de haut niveau, une séquence qui s'est amorcée aux Jeux de Vancouver il y a six ans.

Tomas Tatar a été le seul Européen à... (REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Tomas Tatar a été le seul Européen à déjouer Carey Price, mardi soir.

REUTERS

Surprenante Europe

L'Europe a amorcé la rencontre sur les chapeaux de roue. Après 21 secondes, les hommes de Ralph Krueger comptaient déjà trois tirs au but, au moins une chance de marquer et avaient forcé Marchand à écoper d'une punition.

Toutefois, comme c'est le cas depuis le début du tournoi, les Européens ont continué à connaître des difficultés en avantage numérique et n'ont pas profité de leur chance. À l'inverse, Bergeron a orchestré une jolie sortie de zone qui coïncidait avec la sortie de Marchand du banc des pénalités. Quelques secondes plus tard, Marchand inscrivait le Canada au tableau.

Steven Stamkos en a remis en milieu de période, enfilant finalement son premier but du tournoi. Il devra toutefois une fière chandelle à Ryan Getzlaf, qui a subtilisé la rondelle à Zdeno Chara pour préparer le but.

Malgré le retard de deux buts, l'Europe venait de forcer le Canada à disputer une de ses pires périodes du tournoi. La bande à Anze Kopitar a dirigé 13 tirs contre Price dans cette seule période.

Équipe Europe a finalement été récompensée pour ses efforts au deuxième vingt, quand Tomas Tatar a coupé l'écart de moitié. C'était un troisième but en deux matchs pour l'attaquant des Red Wings de Détroit, héros de la demi-finale contre la Suède.

Encore ce trio

Sans surprise, il a encore fallu l'intervention du trio de Crosby pour confirmer la victoire canadienne. Le 87 a travaillé à sa guise derrière le filet de Jaroslav Halak, aux dépens d'un Mark Streit qui peinait à suivre le rythme. Crosby a ensuite repéré Bergeron dans l'enclave.

Crosby et les deux comparses des Bruins de Boston totalisent maintenant 22 points en cinq matchs depuis le début du tournoi.

La finale se poursuit jeudi, toujours à Toronto, dans un match qui sera sans lendemain pour l'Europe, qui sera condamnée à la victoire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer