• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Nikita Scherbak veut bâtir sur ses trois matchs dans la LNH 

Nikita Scherbak veut bâtir sur ses trois matchs dans la LNH

Les chances de voir Nikita Scherbak percer la... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Les chances de voir Nikita Scherbak percer la formation du Canadien dès cet automne sont relativement minces. Il pourrait toutefois obtenir une première occasion de se faire valoir en match préparatoire, mercredi.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne

Ce n'était peut-être que trois rencontres, mais pour Nikita Scherbak, son baptême dans la LNH l'hiver dernier a paru beaucoup plus long.

Le Russe âgé de 21 ans a raconté que ses quelques jours au début janvier avec le grand club la saison dernière lui avaient permis d'acquérir des outils qui le rapprochent tranquillement d'une place avec le Canadien de Montréal.

«Ce n'était qu'une semaine mais, à mes yeux, ç'a duré une éternité, a raconté Scherbak, qui en avait aussi profité pour inscrire son premier but dans la LNH. Je vais toujours m'en rappeler. Ça m'a permis de prendre confiance. J'ai beaucoup appris en côtoyant les vétérans.

«J'essayais de tout observer pour apprendre: la manière de décocher un tir, la couverture en zone défensive, l'échec-avant. Je voulais voir chaque détail­.»

Sélectionné au 26e rang du repêchage de 2014, Scherbak a rapidement été identifié comme un attaquant talentueux qui pourrait peut-être éventuellement faire sa place au sein des deux premiers trios du Canadien.

Après une campagne de 82 points en 65 matchs avec les Silvertips d'Everett, dans la Ligue de l'Ouest, le parcours de Scherbak a toutefois déraillé à la suite de blessures.

Il a été limité à 48 matchs à sa première campagne avec les IceCaps de Saint-Jean, à Terre-Neuve, accumulant sept buts et 16 aides. Puis, il a inscrit 13 buts et 28 aides en 66 rencontres l'hiver dernier.

«Quand "Scherby" est arrivé à Saint-Jean, il s'est blessé avant de revenir et de subir une commotion, a rappelé Charles Hudon, qui a été son compagnon de trio en fin de campagne l'hiver dernier. C'est difficile de revenir d'une longue convalescence, mais il a bien fini avec nous. Il a joué avec Chris Terry et moi pendant la dernière vingtaine de matchs la saison dernière et nous nous parlions beaucoup.

«J'avais un peu le rôle de vétéran avec lui et nous nous aidions. Nous nous sommes aussi beaucoup taquinés! C'est agréable d'avoir de la chimie dans la chambre et sur la glace.

«Nous avons toujours du plaisir ensemble. Il est quelqu'un de drôle, même si son sens de l'humour est différent de celui du Québec.»

Questionné au sujet de Hudon, qui impressionne depuis le début du Tricolore, Scherbak n'a pas tari d'éloges envers le natif d'Alma âgé de 23 ans.

«Il est très talentueux, a un bon tir et est très intelligent dans sa manière de voir le jeu sur la glace, a énuméré Scherbak. J'essaie d'apprendre de lui en observant comment il se positionne sur la glace pour tirer. Il trouve toujours le moyen d'être au bon endroit pour décocher des tirs dangereux.»

De son côté, Scherbak a peut-être reconnu d'une certaine manière l'influence de Hudon dans son jeu.

«Je crois que je décoche plus de tirs qu'avant, a mentionné Scherbak. Avant, je regardais toujours pour faire la passe. Maintenant, je vais tirer quand l'occasion est là.»

Les chances de voir Scherbak percer la formation du Canadien dès cet automne sont relativement minces. Mardi, Scherbak complétait un trio avec Andreas Martinsen et Peter Holland. Il pourrait toutefois obtenir une première occasion de se faire valoir en match préparatoire, mercredi, quand le Canadien accueillera les Capitals de Washington au Centre Bell.

«J'ai hâte, a admis Scherbak. Je veux rester moi-même et travailler fort. Je dois faire les jeux quand ils sont là et ne rien forcer. Je veux aussi être constant à chaque présence pendant les 60 minutes.»

Par ailleurs, le premier match préparatoire du Canadien a fait deux victimes: l'attaquant Andrew Shaw et le défenseur Noah Juulsen ont raté l'entraînement de la formation montréalaise, mardi.

Shaw (cou) et Juulsen (pied) se sont blessés, lundi soir, lors de la défaite de 3-2 du Canadien face aux Bruins de Boston, à Québec.

Juulsen a été atteint au pied par un tir au cours du match, ce qui a probablement laissé des traces. De son côté, Shaw a été renvoyé au vestiaire par les officiels avec un peu moins d'une minute à faire à la rencontre.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer