• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Un premier match en finale pour Pierre-Alexandre Parenteau 

Un premier match en finale pour Pierre-Alexandre Parenteau

Pierre-Alexandre Parenteau disputera son quatrième match depuis le début... (PHOTO JEFF ROBERSON, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Pierre-Alexandre Parenteau disputera son quatrième match depuis le début des séries.

PHOTO JEFF ROBERSON, ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(NASHVILLE) Pierre-Alexandre Parenteau vient de vivre les 12 mois les plus mouvementés de sa carrière. Et ce n'est pas sur le point de ralentir !

L'attaquant québécois réintégrera la formation des Predators samedi soir, dans le troisième match de la finale de la Coupe Stanley contre les Penguins de Pittsburgh. Il participera donc pour la première fois de sa carrière à une rencontre de finale.

« Je me sens bien, j'ai hâte de participer au match, a indiqué Parenteau après l'entraînement optionnel des Predators. J'ai attendu longtemps pour obtenir ma chance. Je restais patient et je me gardais en forme. On perd 2-0 dans la série, mais on ne joue pas du mauvais hockey. Si on peut éviter les périodes de cinq minutes où on donne trop de buts, on devrait être corrects. »

L'été dernier, Parenteau a signé un contrat d'un an avec les Islanders de New York. Trois mois plus tard, à l'issue du camp d'entraînement, ces mêmes Islanders l'ont soumis au ballottage, où les Devils du New Jersey l'ont réclamé. L'ailier droit y a amassé 27 points (13 buts, 14 passes) en 59 matchs, avant d'être échangé à Nashville en fin de saison.

L'ancien du Canadien en sera seulement à un quatrième match depuis le début des séries.

« Ça a été une drôle de saison, reconnaît-il. En partant, je ne m'attendais pas à me faire céder au ballottage par les Islanders. Pour l'échange, je savais qu'il y avait des chances que je parte du New Jersey. 

« Ce n'est pas une année facile pour la famille. J'habite à l'hôtel depuis trois mois. Mais je ne peux pas me plaindre. On est en juin et je joue en finale de la Coupe Stanley ! »

Parenteau deviendra joueur autonome dans un mois. Évidemment, une bonne performance en finale lui donnerait un coup de pouce pour se trouver un nouvel emploi cet été.

« Si je peux jouer une bonne fin de série, ça peut être bon pour moi. J'aimerais ça rester à Nashville, mais je cherche surtout à avoir un contrat avec une équipe de la LNH », a-t-il précisé.

Vote de confiance à Gaudreau

Si on se fie à l'ordre de sortie des joueurs de la patinoire, Parenteau et Harry Zolnierczyk seront de retour dans la formation, tandis que Cody McLeod et Vernon Fiddler, deux joueurs pas très offensifs, seront laissés de côté. McLeod a un seul point en 14 matchs depuis le début des séries et a écopé d'une punition inutile au dernier match.

Malgré tous ces changements, Frédérick Gaudreau conserve donc sa place dans la formation, un beau vote de confiance pour un jeune homme qui n'a que quatre matchs d'expérience en séries dans la LNH.

« Ils apprécient mon jeu, mais au bout du compte, j'ai juste une job à faire et j'essaie de ne pas trop penser à ça », a répondu Gaudreau.

Entraîneurs muets

Par ailleurs, Peter Laviolette a refusé une nouvelle fois de confirmer l'identité de son gardien pour samedi soir. Notons toutefois qu'à l'entraînement, Pekka Rinne défendait le filet habituellement réservé au gardien partant. Rinne présente une efficacité de ,778 depuis le début de la finale et a été retiré du dernier match.

L'attaquant Colin Wilson, absent des deux derniers matchs sur blessure, s'est entraîné samedi matin, mais a quitté la patinoire en même temps que les autres réservistes, ce qui laisse croire qu'il devra patienter avant de revenir au jeu.

Chez les Penguins, tout indique que Carl Hagelin reviendra dans la formation après avoir été laissé de côté dans les deux premiers matchs de la finale. Il devrait logiquement prendre la place de Nick Bonino, qui s'est blessé à une jambe au dernier match. Vendredi, Bonino a été aperçu en béquilles, chaussé d'une botte protectrice.

L'entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan, a toutefois parlé d'une « décision d'avant-match » dans leur cas.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer