Les Blackhawks en léthargie

Les Blackhawks de Chicago ont perdu quatre de... (Photo Ross D. Franklin, AP)

Agrandir

Les Blackhawks de Chicago ont perdu quatre de leurs cinq derniers matchs, dont trois d'affilée contre des adversaires possibles en séries éliminatoires.

Photo Ross D. Franklin, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jay Cohen
Associated Press
Chicago

Il y a deux mois à peine, les Blackhawks de Chicago trônaient au sommet de l'Association Ouest et semblaient de sérieux aspirants à la Coupe Stanley.

Le portrait est bien différent avec 12 matchs à disputer à la saison.

Les Blackhawks se sont inclinés 5-0 face aux Kings de Los Angeles, lundi soir, et ils ont perdu quatre de leurs cinq dernières rencontres, dont trois d'affilée contre des adversaires possibles en séries éliminatoires. Après deux défaites à St. Louis et Dallas, les Hawks ont alloué deux buts en l'espace de 18 secondes à la première période et ils ne s'en sont jamais remis contre les Kings.

Les champions en titre de la LNH présentent un dossier de 9-10-2 depuis qu'ils ont établi un record de la concession avec 12 victoires consécutives à la fin décembre et en janvier.

«Nous avons eu un calendrier plus difficile, a analysé l'entraîneur Joel Quenneville. Nous avons eu quelques matchs difficiles et je pense que, pendant cette période, notre jeu en infériorité numérique n'a pas été super. Certains soirs, nous aurions pu gagner en faisant le travail.

«Mais il y a eu une séquence où tout fonctionnait. Maintenant, nous ne profitons pas de nos occasions, ce qui est décevant.»

Cette période difficile a fait glisser les Blackhawks (41-23-6) au troisième rang dans la très relevée section Centrale. Les Blues ont également perdu, lundi soir, et ils sont à égalité avec les Stars avec 91 points chacun, suivis des Blackhawks à 88 points.

Comme l'équipe a encore un match à domicile contre chacun des meneurs de section, il y a donc encore beaucoup de temps pour redresser la situation. Mais le classement est moins important pour les Blackhawks que la qualité de leur performance avant d'amorcer les séries éliminatoires.

«Il semble que, pour une raison ou un autre, la saison a été faite de hauts et de bas pendant toute l'année, a expliqué l'attaquant Patrick Kane. Il y a eu une séquence où nous avons obtenu 12 victoires d'affilée, et nous avons cette petite baisse régime présentement. Évidemment, nous voulons solidifier notre jeu avant les séries éliminatoires et s'assurer que nous allons démontrer plus de constance.»

Le deuxième trio formé de Kane, Artem Anisimov et la recrue Artemi Panarin s'est révélé l'un des plus dangereux pour la majeure partie de l'année. Mais il connaît une période difficile dernièrement.

Kane, qui mène la LNH avec 89 points, a été limité à un seul but lors des cinq derniers matchs. Panarim a été tenu à l'écart de la feuille de pointage lors de six de ses neuf dernières rencontres. Anisimov compte un but et trois passes à ses 14 derniers matchs.

Quenneville a essayé d'utiliser Kane au sein de la première unité avec Jonathan Toews et Andrew Ladd pendant un moment contre les Kings, mais rien n'y a fait contre Jonathan Quick, qui a mérité son 41e blanchissage en carrière.

«Récemment, nous n'avons pu miser sur la rotation de quatre trios qui a été à la base de nos succès», a dit Quenneville.

Ladd a effectué un retour à Chicago dans le cadre d'un des échanges effectués par les Blackhawks avant la date limite des transferts, et une partie de leurs problèmes récents peut être attribuable à une question de cohésion. L'arrivée de Dale Weise a été retardé par une question de visa et le défenseur Christian Ehrhoff n'est pas régulièrement dans la formation.

Le vétéran attaquant Marian Hossa est revenu au jeu la semaine dernière après avoir manqué neuf matchs en raison d'une blessure au bas du corps, modifiant également le portrait des trios et des unités spéciales. Ça pourrait prendre un peu de temps avant que tout le monde s'habitue l'un à l'autre.

«Collectivement comme équipe, je pense que tout le monde est à blâmer, a prétendu Toews. Nous venons de connaître deux matchs difficiles, mais nous avons déjà vu ça auparavant. Nous savons qu'il ne faut pas réagir de façon excessive, nous remettre en question et ne pas perdre confiance en nos moyens.»

Les Blackhawks ont fini la dernière saison régulière avec quatre défaites consécutives, puis ils ont gagné le titre. Ils ont subi trois défaites en quatre pendant une léthargie en mars 2013 et ils ont mérité la coupe cette année-là aussi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer