Les espoirs du Canadien s'inclinent en prolongation

Daniel Sprong, des Islanders de Charlottetown, a déjoué Zachary... (Photo Yan Doublet, archives Le Soleil)

Agrandir

Daniel Sprong, des Islanders de Charlottetown, a déjoué Zachary Fucale au terme d'une échappée en prolongation.

Photo Yan Doublet, archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
LONDON, Ontario

Les espoirs du Canadien ont renoué avec la tradition des tournois de recrues en s'inclinant 4-3 contre les Penguins de Pittsburgh, vendredi.

Mais l'entraîneur Sylvain Lefebvre a apprécié l'effort de ses troupiers qui sont passés à deux cheveux de l'emporter pendant la période de prolongation endiablée à trois contre trois.

Lefebvre a parlé entre autres des Nikita Scherbak (une aide), Michael McCarron et Zachary Fucale (40 arrêts).

«Le rendement de Zachary Fucale est la raison pour laquelle nous avons pu venir de l'arrière trois fois», a souligné l'entraîneur.

Miceli s'illustre

Joueur invité des Tigres de Victoriaville, Angelo Miceli a laissé une bonne première impression en amassant trois passes.

«Je suis ici pour impressionner, pour me faire voir. Mon objectif, c'est d'obtenir un contrat de la Ligue américaine ou des ligues mineures», a affirmé Miceli, qui réalise un rêve en tentant sa chance dans l'organisation de sa ville.

Miceli, qui a récolté 96 points à sa cinquième saison dans la LHJMQ, a dit s'inspirer du parcours de joueurs de petite taille comme David Desharnais.

«Il a obtenu beaucoup de temps de jeu et il a bien paru dans tous les aspects, sur les mises au jeu ainsi qu'en infériorité et en supériorité numérique, a commenté Lefebvre. Il s'est amené à la place du gardien vers la fin de la troisième période et il a préparé le but égalisateur.»

Un délice

Les amateurs de hockey vont se délecter du surtemps à trois contre trois dans la LNH, à la lumière du spectacle offert vendredi. Peu de matchs vont nécessiter des séances de tirs de barrage.

Daniel Sprong, des Islanders de Charlottetown dans la LHJMQ et choix de deuxième tour (46e) des Penguins en juin, a tranché le débat au terme d'une échappée à 1:18.

Tout juste auparavant, Scherbak avait raté l'ouverture béante en visant sur le poteau. Hudon venait également de frapper le même poteau.

«Michael McCarron m'a demandé: «c'est quoi ça le trois contre trois'?, a relaté Charles Hudon. Nous, on a eu la chance de l'expérimenter dans la Ligue américaine la saison dernière. C'est le 'fun» pour les joueurs talentueux comme moi. C'est comme si on jouait sur une patinoire extérieure. Les matchs vont se terminer plus tôt dans la Ligue nationale parce qu'on se rendra beaucoup moins aux tirs de barrage.»

Bozon égalise

La prolongation a été provoquée par Tim Bozon qui avait créé l'impasse pendant un jeu de puissance à 1:09 de la fin du dernier vingt, au moment où on avait retiré le gardien.

Les deux autres buts du CH ont été l'oeuvre de Jeremiah Addison, choix de septième tour (207e) au repêchage de juin dernier, et de Daniel Carr, capitaine de l'équipe.

Scott Wilson, Ty Loney, fils de l'ancien hockeyeur Troy Loney, et Oskar Sundqvist ont été les autres marqueurs des Penguins.

Fucale a été très occupé, avec 44 tirs. Son opposant Matt Murray, auteur de 12 jeux blancs dans la Ligue américaine la saison dernière, a été confronté à 31 lancers.

«Le synchronisme est difficile à trouver au retour sur la patinoire. Disons que c'est une bonne façon de commencer pour moi, en recevant beaucoup de lancers», a souligné Fucale.

À leur prochaine sortie, les jeunes loups du Canadien se mesureront à ceux des Maple Leafs de Toronto, samedi soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer