• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les Blackhawks presque invincibles à partir du 4e match 

Les Blackhawks presque invincibles à partir du 4e match

Le capitaine des Blackhawks de Chicago, Jonathan Toews.... (Photo Jeff Roberson, AP)

Agrandir

Le capitaine des Blackhawks de Chicago, Jonathan Toews.

Photo Jeff Roberson, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
Chicago

Jonathan Toews sait que les séries éliminatoires de la LNH peuvent procurer des émotions dignes de montagnes russes.

«Un jour, vous gagnez un match de premier tour et vous avez le sentiment que vous vous rendrez jusqu'au bout, et que rien ne peut vous arrêter, a fait remarquer le capitaine des Blackhawks. Le jour suivant, vous perdez et soudainement cette pensée traverse votre esprit que la saison achève et que vous aurez peut-être plus de succès l'an prochain.»

Les joueurs des Blackhawks sont si habitués à ces hauts et ces bas qu'ils ne semblent nullement perturbés par le fait qu'ils tirent de l'arrière 2-1 dans la série finale les opposant au Lightning de Tampa Bay.

Les hommes de Joel Quenneville ont fait face à un déficit semblable en finale d'association, contre les Ducks d'Anaheim, ainsi qu'en grande finale face aux Bruins de Boston, en 2013.

Or, depuis que Quenneville a pris les rênes de l'équipe, en octobre 2008, les Blackhawks affichent un dossier de 30-30 lors des trois premiers matchs d'une série, mais une incroyable fiche de 40-14 lors des matchs 4 à 7. Voilà ce qui explique pourquoi ils ont gagné la Coupe Stanley en deux occasions depuis ce temps, et pourquoi ils demeurent confiants de ramener le précieux trophée à Chicago une troisième fois.

«Je pense que sommes à notre mieux lorsque nous avons le dos au mur, estime le défenseur Brent Seabrook. Pour une raison quelconque, nous savons que nous devons disputer le meilleur match de notre vie».

Cette prochaine opportunité se présentera mercredi soir, alors que sera disputé le quatrième match au United Center, contre un rival qui sera à la recherche d'un neuvième gain à l'étranger depuis le début des séries.

Quenneville a rendu hommage aux leaders de l'équipe - Toews, Patrick Kane, Duncan Keith et Patrick Sharp, entre autres - pour leur degré de compétitivité et pour hausser le niveau de leur jeu au fur et à mesure que la série progresse. Leur attitude se reflète sur le reste des joueurs. Et cette attitude s'explique probablement par le fait qu'ils ont livré la marchandise si souvent, par le passé.

Quenneville veut que ses joueurs soient fâchés d'avoir perdu les deux dernières rencontres de la finale, mais qu'ils canalisent cette émotion avec un objectif en tête.

«Nous avons connu des moments dans le passé où nous nous sommes trouvés dans une situation exactement identique, a déclaré Quenneville. Je ne pense qu'à un match. Et nous n'avons pas montré notre meilleur visage.»

Les meilleurs marqueurs des Blackhawks ont été muets jusqu'à maintenant. Ni Kane, ni Toews n'a trouvé le fond du filet face au Lightning jusqu'à maintenant. Mais compte tenu de la solide prestation du capitaine lors du troisième match, ce n'est peut-être qu'une question de temps.

Après tout, nous voici au moment d'une série où les joueurs étoiles vont releveur leur jeu d'un cran.

«C'est certain que ce n'est pas un élément de notre stratégie, rappelle Toews. Mais lorsque nous arrivons face à de telles situations, je pense que nous avons confiance de pouvoir prendre les matchs un à la fois, se concentrer sur la prochaine rencontre et continuer de mettre de la pression sur l'adversaire.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer