Au tour de Bishop d'être sur la sellette

Ben Bishop... (Photo Jean-Yves Ahern, USA Today)

Agrandir

Ben Bishop

Photo Jean-Yves Ahern, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tom Canavan
Associated Press
NEW YORK

Ce n'est plus le gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist qui est sur la sellette en série finale de l'Association Est, mais plutôt Ben Bishop du Lightning de Tampa Bay.

L'inconstance, c'est ce qui a marqué le jeu des gardiens dans cette série entre deux des équipes les plus offensives de la LNH.

Le premier match a été serré. Le deuxième a été à sens unique en faveur du Lightning. Le troisième s'est révélé un festival offensif, et le dernier a été volé par Lundqvist, auteur d'une performance de 38 arrêts qui a procuré une victoire de 5-1 aux Rangers et créé l'égalité 2-2 dans la série.

Lundqvist a été spectaculaire dans le match no 4, après avoir accordé un total de 12 buts lors des deux affrontements précédents.

L'attention est maintenant portée sur Bishop à l'aube du match no 5, qui sera présenté dimanche soir au Madison Square Garden. Le gardien au gabarit imposant, qui présente une fiche de 10-2 en carrière contre les Rangers, a alloué 10 buts au cours des deux derniers matchs.

«Je ne crois pas qu'une équipe puisse atteindre ce stade-ci de la saison, ou même des séries éliminatoires, sans compter sur un gardien hors pair, un gars qui en vole une lorsque c'est nécessaire, a commenté l'entraîneur-chef du Lightning Jon Cooper samedi. Ben Bishop en a volé plusieurs déjà. Est-ce qu'on l'a sorti du pétrin?

«Oui, parfois. Mais la plupart du temps, Bishop a été irréprochable. Il est sous les projecteurs, surtout parce que c'est un jeune homme qui n'avait jamais disputé un match éliminatoire de la LNH avant cette saison, mais il a réussi tous les tests auxquels il a été soumis jusqu'ici.»

Comme pour son homologue des Rangers Alain Vigneault, Cooper n'a nullement l'intention de procéder à un changement de gardiens, qualifiant la suggestion d'«absurde».

Bishop n'a pas été mauvais lors du match no 4. Les cinq buts des Rangers se sont produits sur une échappée de Rick Nash, un retour de lancer de Chris Kreider, un tir de Keith Yandle qui a ricoché contre la jambière d'un défenseur du Lightning et deux supériorités numériques - l'un d'eux à la suite d'un retour de lancer de Nash.

Bien qu'il soit mécontent d'avoir cédé 10 buts en deux matchs, Bishop a réagi de la même manière que Lundqvist après avoir connu des ennuis. Il prévoit tirer des leçons.

«Tu ne veux jamais accorder 10 buts en deux matchs, mais ç'a été le cas, a-t-il expliqué. Nous retournerons à l'entraînement et analyserons la situation, afin d'apporter les correctifs nécessaires.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer