• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Le DG des Flames a hâte de prolonger le contrat de Mark Giordano 

Le DG des Flames a hâte de prolonger le contrat de Mark Giordano

Même s'il a raté le dernier quart de... (Photo Chris LaFrance, archives USA Today)

Agrandir

Même s'il a raté le dernier quart de la saison régulière, le capitaine des Flames de Calgary Mark Giordano a établi un sommet personnel avec 48 points en 61 matchs.

Photo Chris LaFrance, archives USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Donna Spencer
La Presse Canadienne
Calgary

Il y a un chèque que le directeur général des Flames de Calgary, Brad Treliving, a hâte de signer, mais il devra encore être patient.

Le capitaine des Flames Mark Giordano doit encore écouler une saison à un contrat de cinq. Selon la convention collective, Treliving ne peut pas prolonger le contrat du défenseur de 31 ans avant le 1er juillet.

«Mark Giordano est notre priorité numéro un cet été, a dit le DG des Flames cette semaine. Nous espérons régler ce dossier rapidement cet été.»

Même s'il a raté le dernier quart de la saison régulière, Giordano a établi un sommet personnel avec 48 points en 61 matchs, terminant ainsi au cinquième rang des marqueurs des Flames.

Son nom se retrouvait dans les discussions pour le trophée Norris avant qu'une déchirure à un biceps mette fin prématurément à sa campagne, le 25 février lors d'un match à l'étranger face aux Devils du New Jersey.

Giordano a dû regarder des gradins ses coéquipiers se qualifier pour les séries éliminatoires lors du dernier match à domicile de l'équipe en saison régulière. Il a ensuite vu les Flames éliminer les Canucks de Vancouver avant de rendre les armes face aux Ducks d'Anaheim, dimanche.

Treliving croit que le leadership de Giordano a joué un rôle important dans les succès inattendus des Flames.

«Je crois que tout le monde dans cette organisation sait ce que Mark représente pour l'équipe, autant sur la glace qu'à l'extérieur», a dit Treliving.

«Il a imposé une culture gagnante à l'équipe. Vous ne pouvez pas gagner sur la patinoire sans la bonne culture à l'extérieur. C'est ce qu'il a fait pour nous, c'est pourquoi il est notre priorité.»

Le contrat actuel de Giordano était d'une valeur de 20,1 millions US sur cinq ans.

Avec un salaire moyen annuel de 4,02 millions, le capitaine n'était même pas le défenseur le mieux payé chez les Flames cette saison, cet honneur revenant à Dennis Wideman et ses 5,25 millions.

«Je suis certain que Tree (Treliving) et moi allons en parler, a dit Giordano. Je veux rester ici et je crois que nous partageons les mêmes intérêts. Nous voulons régler ça rapidement.

«J'espère jouer ici pendant encore longtemps, jusqu'à la fin de ma carrière si c'est possible.»

Giordano est passé sous le bistouri le 4 mars. Il a recommencé à s'entraîner à pleine capacité tard la semaine dernière, ayant même le feu vert pour décocher des tirs. On commençait même à penser qu'il pourrait revenir au jeu plus tôt que prévu.

«Je pense que j'étais encore loin d'un retour, mais ce n'était pas irréaliste d'y croire si nous avions poursuivi notre parcours», a dit le capitaine.

La mise sous contrat de Giordano pour plusieurs saisons pourrait aider les Flames à convaincre d'autres joueurs de rester avec l'équipe.

Jiri Hudler, David Jones, Joe Colborne, Johnny Gaudreau, Sean Monahan, Kris Russell et Jonas Hiller écouleront tous la dernière année de leur contrat la saison prochaine.

D'ici-là, Treliving aura aussi du pain sur la planche avec plusieurs éléments qui pourraient réclamer leur autonomie cet été, dont les attaquants Mikael Backlund, Michael Ferland, Josh Jooris, Lance Bouma, Paul Byron et Drew Shore, les défenseurs David Schlemko, Raphaël Diaz et Corey Potter ainsi que le gardien Karri Ramo.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer