«Mon but le plus important», dit Parenteau

Pierre-Alexandre Parenteau a mérité la première étoile grâce... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Pierre-Alexandre Parenteau a mérité la première étoile grâce à son but victorieux.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pierre-Alexandre Parenteau n'a pas hésité bien longtemps quand on lui a demandé si ce but-là n'était pas le but le plus immense de sa carrière.

«Oui, c'est mon but le plus important, a-t-il dit. Et c'est aussi de loin le plus beau moment de ma carrière, le plus beau feeling.»

Parenteau avait quitté la glace en criant au micro: «On se revoit dans quatre jours!», en faisant référence à la possibilité d'un septième match qui aurait lieu au Centre Bell jeudi soir. Nul doute que cette déclaration est déjà soulignée en grosses lettres rouges dans le vestiaire du Lightning...

Alors, oui, on peut en conclure que Pierre-Alexandre Parenteau est très confiant à la suite de cette victoire de 2-1, qui permet au Canadien de rétrécir l'écart à 2-3 dans cette série contre le Lightning. Une série que le club de Tampa Bay semblait contrôler après avoir gagné les trois premiers matchs.

«On ne s'est jamais laissés aller au découragement. Même à 0-3 dans la série, pour nous, ce n'était pas terminé. Quand tu vois ton gardien qui fait des gros arrêts comme Carey a fait dans ce match, ça te donne le goût d'aller gagner ça.»

Pierre-Alexandre Parenteau

Pas trop loin de Parenteau dans le vestiaire, un autre joueur avait le sourire facile lui aussi: Devante Smith-Pelly, qui venait également de marquer son premier but depuis le début des séries.

«C'est probablement mon plus gros but, je crois que tous les buts en séries sont toujours très importants, a-t-il dit. Tout ce que je voulais faire, c'était de lancer dans la partie supérieure du filet.»

Ce n'est pas la première fois que les joueurs du Canadien en parlent. Comme s'ils avaient trouvé la recette magique contre Ben Bishop.

«C'est un gros gars qui prend de la place devant son filet, a ajouté Smith-Pelly. S'il est sur les genoux, c'est ce qu'il reste à faire. Je ne sais pas s'il s'agit d'une directive, mais je remarque que nos gars lancent avec beaucoup de précision...»

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Le Canadien résilient

    Hockey

    Le Canadien résilient

    Le Canadien n'a pas dit son dernier mot. Pierre-Alexandre Parenteau a touché la cible avec moins de cinq minutes à jouer en troisième période et le... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer