Les Rangers profitent d'un peu de repos

Henrik Lundqvist célèbre avec ses coéquipiers après avoir... (Photo Frank Franklin II, AP)

Agrandir

Henrik Lundqvist célèbre avec ses coéquipiers après avoir éliminé les Penguins.

Photo Frank Franklin II, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Barry Wilner
Associated Press
New York

Les Rangers de New York ne sont pas habitués à ça.

Lors de leur marche vers la finale de la Coupe Stanley l'an dernier, ils avaient atteint la limite lors des deux premières rondes avant d'avoir besoin de six matchs pour éliminer le Canadien de Montréal en finale de l'Est.

Cette fois-ci, après quatre victoires de 2-1 face aux Penguins de Pittsburgh - incluant lors du match no 5 vendredi grâce à un but de Carl Hagelin en prolongation - ils ont finalement un peu de temps pour panser leurs blessures.

Les Rangers affronteront au prochain tour le gagnant de la série entre les Capitals de Washington et les Islanders de New York. Ces deux formations devront disputer un septième et décisif match lundi soir, après la victoire des Islanders 3-1 samedi après-midi.

À la place de penser à leurs prochains adversaires, les Rangers sont simplement heureux de pouvoir se reposer un peu.

«C'est toujours une bonne chose quand vous pouvez mettre fin rapidement à une série afin de pouvoir soigner quelques petites blessures, a rappelé l'entraîneur-chef des Rangers Alain Vigneault. Nous allons prendre quelques jours pour récupérer et nous allons ensuite nous préparer pour la prochaine série.»

Un des joueurs qui pourrait profiter de ces quelques jours de repos est l'attaquant Mats Zuccarello. Ce dernier a quitté le match en première période vendredi après avoir reçu une rondelle sur le côté de la tête. Les Rangers n'ont pas donné de détails sur son état de santé après la rencontre.

Le défenseur Kevin Klein pourrait aussi être de retour pour le début de la deuxième ronde, lui qui est sur la touche depuis le 11 mars en raison d'une fracture de l'avant-bras gauche.

«Je pense que c'est la bonne chose pour nous présentement, a dit le gardien Henrik Lundqvist. Nous avons quelques joueurs qui seront heureux d'avoir quelques jours pour se reposer et s'occuper de petits bobos. Je pense que c'est un avantage énorme pour nous de pouvoir récupérer un peu avant la deuxième ronde.»

Malgré un avantage numérique au ralenti (3-en-20 face aux Penguins), les Rangers demeurent optimistes après avoir neutralisé deux des joueurs les plus dangereux sur la planète en Sidney Crobsy (quatre points) et Evgeni Malkin (aucun point).

«Je pense que c'est bien, mais nous pouvons encore passer à un niveau supérieur, a déclaré le défenseur Dan Girardi, qui a bloqué 23 tirs face aux Penguins. Chaque série est plus difficile que la précédente. Nous avons joué du grand hockey par moments, mais nous nous sommes aussi parfois retrouvés un peu sur les talons.»

Vigneault a louangé le travail de l'ensemble de sa formation, alors que tout a cliqué suffisamment entre chaque unité pour accéder au tour suivant.

«Vous n'allez pas vous rendre bien loin dans cette ligue si vous n'avez pas de profondeur, a mentionné Vigneault. Certains de vos joueurs vont tomber au combat en raison de blessures. Vous allez avoir besoin de voir d'autres joueurs prendre la relève, jouer dans les moments importants et contribuer. C'est comme ça que la LNH fonctionne. Les éliminatoires sont une véritable bataille pour la survie.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer