Les Capitals remportent sur le fil une lutte serrée

  • Ovechkin passe par-dessus P.K. Subban. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Ovechkin passe par-dessus P.K. Subban.

    Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 5
  • Tom Gilbert, revenu au jeu, tente de neutraliser le dangereux numéro 8. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Tom Gilbert, revenu au jeu, tente de neutraliser le dangereux numéro 8.

    Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 5
  • une rondelle passe au nez et à la barbe de Carey Price. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    une rondelle passe au nez et à la barbe de Carey Price.

    Bernard Brault, La Presse

  • 3 / 5
  • Emelin tente un tir. Blessé, il est sorti du jeu au cours de la deuxième période. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Emelin tente un tir. Blessé, il est sorti du jeu au cours de la deuxième période.

    Bernard Brault, La Presse

  • 4 / 5
  • Carlson, escorté par Eller et Prust. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Carlson, escorté par Eller et Prust.

    Bernard Brault, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nous croiriez-vous si l'on vous disait qu'une défaite du Canadien de 5-4 en tirs de barrage a conclu l'une de ses bonnes prestations défensives cette saison?

À forces égales, le Tricolore a maté les Capitals de Washington en les limitant à 19 lancers en 65 minutes. Le hic, c'est qu'il a appris à ses dépens qu'il ne fallait pas donner la chance à la meilleure unité d'avantage numérique de la LNH de se délier les muscles.

» Le sommaire du match

Les Capitals ont marqué trois buts sur l'attaque massive - dont deux en milieu de troisième - pour mettre le Canadien dans les câbles. Un but de P.K. Subban a ramené tout le monde à la case départ avant que Troy Brouwer ne finisse par trancher le débat en tirs de barrage.

Désireux de se relever d'une contre-performance face au Lightning de Tampa Bay, lundi, et de diminuer le nombre de chances de marquer à l'adversaire, la brigade défensive du CH semblait pourtant déterminée à s'imposer.

Subban se plait à dire qu'il est à son mieux lorsqu'il affronte les grandes vedettes du circuit, et il l'a prouvé jeudi soir. Non seulement a-t-il neutralisé Alex Ovechkin à égalité numérique, mais il a également marqué un but et ajouté deux mentions d'aide.

Mais si Alex Ovechkin a été menotté à forces égales, il a fait payer cher au Tricolore son indiscipline en marquant deux fois en avantage numérique. C'était le 100e match de sa carrière au cours duquel il marquait deux buts.

En deuxième période, l'entraîneur-chef Barry Trotz semblait prêt à l'utiliser pour deux supériorités numériques complètes qui se succédaient presque. Mais on ne s'est pas rendu au bout de la seconde car Ovechkin, entrant avec vitesse en zone du CH, a pris Brandon Prust complètement à contrepied avant de se pointer devant Subban. Au lieu de le déborder, il a freiné et, d'un simple transfert de poids, a utilisé Subban comme écran pour tromper Price d'un puissant tir du poignet.

Puis, lors d'une punition à Torrrey Mitchell au dernier tiers, sa dégaine rapide a ramené la marque à 3-3.

Avec tout ça, Ovechkin a marqué 24 de ses 52 buts avec l'avantage d'un homme, ce qui contribue à expliquer pourquoi l'unité de supériorité numérique des Capitals est la meilleure de la LNH cette année.

L'attaque à cinq des Capitals ayant laminé le Tricolore, il fallait que le CH finisse par s'imposer lors de sa quatrième attaque massive et c'est Subban qui le lui a donné.

Du côté de la ligne bleue du Canadien, il y a Jeff Petry qui, après avoir connu une soirée difficile lundi, s'est bien repris en marquant le premier but des siens. Il a suffisamment appuyé l'attaque pour se donner la chance d'en inscrire un deuxième, et s'est aussi permis même quelques bons coups d'épaule.

Les défenseurs s'impliquent 

C'est en première période que la défensive tricolore a mis sa griffe sur le match en limitant les visiteurs à deux petits lancers. Subban était partout là où Ovechkin s'en allait, le précédant toujours d'un geste pour l'empêcher de manipuler la rondelle. Il lui a subtilisé la rondelle à la ligne bleue pour relancer immédiatement une attaque à trois-contre-deux, lui a servi une bonne mise en échec en entrée de zone, et a croulé sur lui lorsque Ovechkin était posté tout juste devant Carey Price, prêt à recevoir une passe.

Or les valves se sont ouvertes en deuxième période. 

La défensive du Canadien a d'abord baissé sa garde en deuxième sur le premier but du match de Joel Ward.

Puis, Petry a ouvert la marque en marquant un deuxième but en autant de rencontres tandis que Tom Gilbert a célébré son retour au jeu en marquant son quatrième de la saison. Venu appuyer l'attaque, il a reçu une belle passe de Pierre-Alexandre Parenteau à la ligne bleue pour préparer son lancer avec temps et espace à sa disposition.

Mais la plus belle passe aura sans doute été celle de Dale Weise à Lars Eller. Franchissant la ligne des buts à la droite de Braden Holtby, Weise a pris ce dernier par surprise avec une passe du revers que Holtby n'a pu intercepter. Il avait adopté une position très prudente, à genoux contre son poteau, mais la passe est passée devant lui et a rejoint Eller qui arrivait de l'autre côté. Un filet pratiquement ouvert.

Les unités spéciales ont ensuite dopé le pointage. Ça a sapé une belle soirée de travail... et sûrement un peu le moral des troupes.

Le CH est de retour en action dès vendredi soir au New Jersey.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer