Après les Étoiles, place aux Stars

Jiri Sekac (à droite) revient emballé de son... (PHOTO LM OTERO, AP)

Agrandir

Jiri Sekac (à droite) revient emballé de son expérience au match des Étoiles.

PHOTO LM OTERO, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien reprend le collier ce soir à 19h30 alors qu'il reçoit la visite des Stars de Dallas. Les hommes de Lindy Ruff, présentement 11es dans l'Association Ouest, n'ont remporté que trois de leurs neuf derniers matchs et s'amènent à Montréal privés services d'Erik Cole. L'ancien du Tricolore a fait le voyage, mais est écarté de la compétition en raison d'une blessure au haut du corps.

Les Stars peuvent toutefois compter sur un duo de choc en Tyler Seguin et Jamie Benn, et c'est sur eux que le Canadien entend s'attarder davantage ce soir.

«Seguin est un gars à qui l'on doit accorder une attention particulière en supériorité numérique, a souligné Dale Weise. Il n'a pas besoin de grand-chose pour rendre un tir menaçant, sa dégaine est semblable à celle de Steven Stamkos. On ne peut pas lui donner trop d'espace, sauf qu'il a Jamie Benn à ses côtés. On est sûr d'avoir les mains pleines face à ce trio-là.»

Seguin fait beaucoup de bruit avec ses 28 buts cette saison, mais Weise fait bien de mentionner le nom de Benn car le capitaine des Stars est devenu l'âme de cette équipe au fil des ans. 

«Il est si bon dans tous les aspects du jeu, convient Weise. Tous les buts qu'a marqués Seguin lui font de l'ombre, mais la majorité de ces buts-là proviennent de la contribution de Benn. Il est grand et fort, il patine bien, c'est un bon passeur, il a un bon lancer et il est agressif. Vraiment, il est complet. Les Jeux olympiques lui ont permis de se révéler un peu plus et aujourd'hui il n'a rien à envier à aucune vedette de la ligue.»

Sekac est revenu emballé

Michel Therrien n'apporte aucun changement à sa formation, si bien que Mike Weaver sera le seul joueur en santé laissé de côté. Christian Thomas, rappelé dimanche soir des Bulldogs de Hamilton, continuera d'évoluer à la droite de Michaël Bournival et Manny Malhotra. 

Quant à Jiri Sekac, qui est revenu emballé de son expérience au match des Étoiles, il demeure aux côtés de Lars Eller. 

«C'est une étape formidable pour moi, a lancé le jeune Tchèque à propos du dernier week-end à Columbus. Il y a quelques mois, j'aurais ri en pleine face de la personne qui m'aurait dit que je me retrouverais au match des Étoiles. Ça a été toute une sensation.»

«Dire que je ne savais même si j'allais me tailler un poste avec le Canadien en début de saison...»

Il a été beaucoup question des insuccès du Tricolore en avantage numérique cette saison, mais les Stars éprouvent autant de difficultés, eux qui n'affichent que le 26e meilleur taux d'efficacité dans la LNH.

Quant au Canadien, il a récolté au moins deux buts en supériorité numérique dans trois des quatre derniers matchs.

«Je ne sais pas si nous faisons quoi que ce soit de différent, soutient pourtant P.K. Subban. C'est souvent une question de confiance. Normalement nous sommes une équipe qui est en mesure de marquer des buts opportuns en avantage numérique quand la situation le demande. Mais ce n'est pas seulement vrai sur l'attaque à cinq; c'est important de reconnaître les moments où il est crucial de marquer.»

La formation du Canadien

À l'attaque

> Pacioretty-Plekanec-Weise

> Galchenyuk-Desharnais-Gallagher

> Sekac-Eller-Prust

> Bournival-Malhotra-Thomas

À la défense 

> Markov-Subban

> Beaulieu-Gonchar

> Emelin-Gilbert

La formation des Stars

À l'attaque

> Benn-Seguin-Eaves

> Horcoff-Spezza-Hemsky

> Roussel-Eakin-Garbutt

> Moen-Fiddler-Sceviour

À la défense

> Daley-Demers

> Benn-Goligoski

> Jokipakka-Oleksiak

Devant les filets

> Canadien: Carey Price

> Stars: Kari Lehtonen

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer