Les Bruins défont le Canadien 4-2

  • Les Bruins célèbrent leur victoire. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les Bruins célèbrent leur victoire.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 11
  • Des admirateurs prennent en photo P.K. Subban lors de la période d'échauffement d'avant-match. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Des admirateurs prennent en photo P.K. Subban lors de la période d'échauffement d'avant-match.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 11
  • Brad Marchand poursuit le défenseur du Canadien P.K. Subban. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Brad Marchand poursuit le défenseur du Canadien P.K. Subban.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 3 / 11
  • Tuukka Rask arrête un tir lève la mitaine pour arrêter un tir. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Tuukka Rask arrête un tir lève la mitaine pour arrêter un tir.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 4 / 11
  • Les joueurs des Bruins festoient après un but compté en première période. En arrière-plan, Thomas Vanek la mine basse. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Les joueurs des Bruins festoient après un but compté en première période. En arrière-plan, Thomas Vanek la mine basse.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 5 / 11
  • Carey Price bloque un tir avec son bouclier. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Carey Price bloque un tir avec son bouclier.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 6 / 11
  • Milan Lucic, des Bruins, plaque Alexei Emelin. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Milan Lucic, des Bruins, plaque Alexei Emelin.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 7 / 11
  • Max Pacioretty (à droite) se fait plaquer par Milan Lucic. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Max Pacioretty (à droite) se fait plaquer par Milan Lucic.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 8 / 11
  • Brendan Gallagher fait dévier un tir pour battre Tuukka Rask. (Photo Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Brendan Gallagher fait dévier un tir pour battre Tuukka Rask.

    Photo Bernard Brault, La Presse

  • 9 / 11
  • P.K. Subban nargue les joueurs des Bruins en passant devant leur banc. ()

    Plein écran

    P.K. Subban nargue les joueurs des Bruins en passant devant leur banc.

  • 10 / 11
  • Jarome Iginla célèbre après son but compté en 2e période. ()

    Plein écran

    Jarome Iginla célèbre après son but compté en 2e période.

  • 11 / 11

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Boston) C'est maintenant officiel: le Canadien est dans le gros trouble.

Les Bruins de Boston ont dominé pendant de longs moments au TD Garden, samedi soir, et ce sont eux qui ont pu sortir de là avec une victoire de 4-2 dans le cadre du cinquième match. Le résultat, c'est que les Bruins sont en avance dans cette série, 3-2, et ils auront l'occasion d'en finir, lundi soir au Centre Bell.

> Le sommaire de la rencontre

«Quand un animal se retrouve coincé dans un coin, il devient un animal désespéré, a philosophé le gardien Carey Price dans un vestiaire tranquille au terme du match. Nous allons être un club désespéré lors de la prochaine rencontre.»

Le Canadien devra avant tout être un club meilleur que ça, puisque la partie de samedi a été l'affaire des Bruins, de façon très générale. C'est un but en avantage numérique signé P.K. Subban, à 2:29 de la fin, qui a permis au Canadien de quitter le Garden de manière un peu plus respectable.

«On a perdu une bataille, pas la guerre», a tenu à dire l'entraîneur Michel Therrien.

De toute évidence, ce sont les Bruins qui étaient les mieux préparés pour ce cinquième match, et ce sont eux qui ont marqué les trois premiers buts de la rencontre, rien de moins.

Carl Soderberg a commencé par faire 1-0 sur une belle passe de Loui Eriksson, que Douglas Murray pourchassait avec un peu de retard derrière le filet. Reilly Smith a fait 2-0, puis Jarome Iginla nous a rappelé qu'il est encore capable avec un tir sur réception à la droite de Carey Price, pour faire 3-0 en début de deuxième.

Ces deux derniers buts ont été réussis en avantage numérique, les deux fois alors que Tomas Plekanec était au banc des pénalités. Dur début de match pour Plekanec, par ailleurs, qui avait été coupable d'un dégagement refusé précédemment, une bourde qui a mené au premier but des Bruins.

Le Canadien a enfin réussi un premier but à 14:39 de la deuxième, en avantage numérique, alors que Brendan Gallagher, bien planté devant le gardien Tuukka Rask, a fait dévier un tir de la pointe. Le but a été accordé malgré les protestations de Rask.

Sauf que les Bruins ont ajouté un quatrième but en troisième, celui d'Eriksson, et puis voilà, les carottes du CH étaient cuites. Pendant ce temps, les fans des Bruins hurlaient «on veut la Coupe!», un souhait peut-être un peu prématuré au deuxième tour éliminatoire. Mais passons.

Puisque la rivalité Bruins-CH vire parfois au drame, il fallait bien un petit incident en fin de match pour pimenter la fin de soirée. Et c'est l'attaquant Shawn Thornton qui nous l'a offert, en aspergeant d'eau la visière de P.K. Subban. Les caméras ont très bien capté le geste du joueur des Bruins, qui souriait du banc des joueurs. Thornton n'a pas été rendu disponible aux médias pour expliquer son geste après le match.

Dans le vestiaire du Canadien, Subban n'a pas voulu en faire tout un plat. «Mais si c'est moi qui avait fait ça, on en aurait parlé pendant trois jours aux nouvelles», a-t-il bien pris soin de préciser.

Les deux entraîneurs n'ont pas voulu en rajouter. «Je n'ai pas vu ce qui s'est passé, c'est impossible pour moi de commenter, mais je n'approuve pas ce style de chose», a dit Claude Julien.

Avant la rencontre, Michel Therrien avait surpris un peu tout le monde, incluant sans doute Daniel Brière, en laissant de côté l'attaquant québécois au profit de Brandon Prust. Une décision qui n'aura pas été heureuse, puisque Prust ne semblait pas à 100 % de sa forme. Il n'a été employé que pendant 8 minutes et 28 secondes de jeu.

Prust en avait été informé la veille, et Therrien a eu une discussion samedi matin sur ce sujet avec Brière. «On voulait apporter de l'énergie au sein du quatrième trio», a expliqué l'entraîneur montréalais.

Le Canadien a dominé 31-30 au tableau des tirs, et les deux clubs ont chacun réussi deux buts en avantage numérique.

Le prochain et sixième match de la série aura lieu lundi soir au Centre Bell. Cette fois-ci, ce n'est pas qu'un simple cliché: pour le Canadien, il s'agira bel et bien d'un match sans lendemain.




publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer