En Floride sans Plekanec

Thomas Plekanec est rentré à Montréal pour des raisons... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Thomas Plekanec est rentré à Montréal pour des raisons personnelles.

Photo Bernard Brault, La Presse

(SUNRISE) C'est sans Tomas Plekanec que le Canadien est arrivé sous les palmiers de la Floride.

L'attaquant de 31 ans, qui a réussi deux buts jeudi soir à Detroit dans la victoire de 5-4 du Canadien sur les Red Wings, a dû rentrer à Montréal après ce match pour des raisons familiales, selon ce que l'entraîneur Michel Therrien a expliqué hier après-midi, après l'entraînement de sa formation.

Plekanec ne sera donc pas être en uniforme, ce soir à Sunrise, lorsque le Canadien va débarquer sur la glace des Panthers de la Floride.

C'est George Parros qui comblera alors cette place au sein de l'alignement montréalais. À l'entraînement d'hier, Parros, inactif depuis le 5 mars, complétait le quatrième trio de l'équipe en compagnie de Michaël Bournival et Ryan White.

Michel Therrien a reconnu que la perte de Plekanec en vue du match de ce soir serait assez lourde pour sa formation. Cette dernière est sur une formidable lancée, avec quatre victoires de suite au compteur.

«C'est sûr que Tomas a un rôle important avec nous, a admis le pilote montréalais. Mais pour nous, l'aspect familial va toujours passer en premier.»

Pour l'heure, le Canadien ne connaît pas les plans de son attaquant, de sorte qu'il n'est pas exclu qu'il puisse rejoindre le reste de l'équipe lors de ce voyage en Floride. Un long périple qui comprend deux matchs, ce soir contre les Panthers, puis mardi soir à Tampa Bay contre le Lightning.

En plus de Plekanec, plusieurs autres membres du CH n'ont pas fait le voyage, dont les attaquants Dale Weise et Travis Moen, qui ont tous deux été blessés en début de semaine à Boston.

Une nouvelle encourageante à signaler dans le camp montréalais, tout de même: le défenseur Josh Gorges, absent du jeu depuis le 5 mars en raison d'une fracture à la main gauche, est avec l'équipe en Floride, et n'a plus de plâtre à la main. Le vétéran a recommencé à patiner en solitaire, et vise toujours un retour au jeu dans la dernière semaine du calendrier officiel.

Parros veut jouer

Le départ soudain de Plekanec ouvre donc une petite porte à George Parros, écarté de l'équipe au cours des 11 derniers matchs.

«Bien sûr que je veux jouer lors des matchs contre les équipes plus robustes comme Toronto ou Boston, a-t-il rappelé hier. En fait, j'aimerais jouer à tous les matchs. On verra si ce sera le cas [ce soir].»

Contre des Panthers qui ne font plus peur à personne, et qui seront en plus privés de leur gardien numéro un, Roberto Luongo, le Canadien va tenter de continuer sa marche sur la route du succès. La formation en bleu, blanc et rouge n'a que trois défaites à ses dix derniers matchs, et se retrouve au deuxième rang de sa division, deux points devant le Lightning de Tampa Bay.

Et voici maintenant qu'on commence un peu à penser aux séries... Mais Michel Therrien, lui, préfère ne pas trop en parler pour le moment.

«On n'est pas encore rendus là, a-t-il tenu à préciser. On garde les deux pieds sur terre. On joue du hockey solide dernièrement, et on le fait avec confiance. J'aime bien la manière dont on se comporte depuis les Jeux olympiques.»

Luongo n'affrontera pas le CH

Déjà que ça ne va pas très bien pour eux, les Panthers de la Floride doivent composer avec une autre mauvaise nouvelle: blessé, le gardien Roberto Luongo ne pourra pas affronter le Canadien, ce soir à Sunrise.

Le Québécois a subi un choc à la tête lorsqu'il a été frappé par l'attaquant Radek Dvorak, des Hurricanes de la Caroline, jeudi soir. La scène laisse croire à une commotion cérébrale, ce que les Panthers refusent de confirmer pour le moment.

Luongo, lui, ne s'est pas adressé aux représentants des médias hier matin.

«C'est au jour le jour dans son cas, s'est contenté de dire l'entraîneur Peter Horachek. Ce ne sera pas une blessure à long terme. Pour le moment, on le perd pour un seul match, et on verra par la suite.»

Il s'agit d'une autre tuile sur la tête des Panthers, un club qui doit composer avec des assistances décevantes (moyenne de 14 661 fans cette saison), et un club qui n'a que trois victoires à ses 10 derniers matchs.

L'acquisition de Luongo au début du mois devait permettre de relancer un peu le club, mais ça n'a pas été le cas. En 10 rencontres depuis son arrivée chez les Panthers, le vétéran gardien n'a récolté que quatre victoires.

«Roberto a bien joué pour nous, il donne beaucoup de confiance au reste de l'équipe, estime Horachek. Depuis qu'il est avec nous, il s'est comporté en véritable professionnel. Il a été un leader dans notre vestiaire. Je crois qu'il se plaît avec nous, il a déjà joué ici et il possède une maison dans le coin. Roberto est à l'aise par ici.»

La blessure de Luongo vient s'ajouter à une longue suite de malheurs pour l'équipe domiciliée à Sunrise. L'attaquant Jonathan Huberdeau, sacré Recrue de l'année la saison dernière dans la LNH, ratera un septième match de suite ce soir, en raison d'une blessure. L'attaquant Aleksander Barkov, lui aussi blessé, n'a pas joué une seule fois depuis la fin de la pause olympique.

Sans Luongo, les Panthers vont s'en remettre au réserviste Dan Ellis devant le filet, ce soir, lors de la visite du Canadien. L'équipe a également confirmé le rappel d'un autre gardien, Scott Clemmensen.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer