Les Bruins trop forts pour le Canadien

  • Daniel Brière sonne la charge contre les Bruins. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

    Plein écran

    Daniel Brière sonne la charge contre les Bruins.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

  • 1 / 7
  • Lars Eller tente d'entourlouper Tuuka Rask. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

    Plein écran

    Lars Eller tente d'entourlouper Tuuka Rask.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

  • 2 / 7
  • Peter Budaj capte une rondelle menaçante. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

    Plein écran

    Peter Budaj capte une rondelle menaçante.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

  • 3 / 7
  • Patrice Bergeron se mesure à David Desharnais. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

    Plein écran

    Patrice Bergeron se mesure à David Desharnais.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

  • 4 / 7
  • Brian Gionta tire au but, mais sa tentative se révèle infructueuse. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

    Plein écran

    Brian Gionta tire au but, mais sa tentative se révèle infructueuse.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

  • 5 / 7
  • Rask fait des pieds et des mains pour arrêter ce tir de Pacioretty. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

    Plein écran

    Rask fait des pieds et des mains pour arrêter ce tir de Pacioretty.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

  • 6 / 7
  • Au tour de Thomas Vanek d'essayer d'enfoncer la ligne défensive des Bruins... sans succès. (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE)

    Plein écran

    Au tour de Thomas Vanek d'essayer d'enfoncer la ligne défensive des Bruins... sans succès.

    PHOTO OLIVIER PONTBRIAND LA PRESSE

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien a donné longtemps l'illusion de pouvoir battre les Bruins de Boston, mercredi soir au Centre Bell, mais la réalité a vite rattrapé les joueurs.

Tuukka Rask, ordinaire habituellement au Centre Bell, a brillé, tandis que Peter Budaj n'a rien cassé, et les Bruins l'ont emporté 4-1.

» Le sommaire du match

«C'est l'un des meilleurs gardiens de la Ligue, il a gagné une Coupe Stanley et il a été splendide en première période», a confié Thomas Vanek après son premier match en carrière à Montréal dans l'uniforme du CH.

Vanek a obtenu une aide sur le seul but du match de son équipe, celui de David Desharnais en troisième période.

«Dans l'ensemble, on peut dire que l'effort y était, nous avons provoqué plusieurs chances de marquer. On aurait souhaité marquer ce premier but plus tôt dans le match, la suite aurait pu être différente.»

Les Canadiens avaient des jambes en première période, même si ce n'est pas toujours le cas au retour d'un long voyage.

La pause d'entraînement dimanche et lundi a sans doute porté des fruits. Mais malgré une domination évidente, le CH est rentré au vestiaire après 20 minutes avec une égalité de 0-0 en raison des prouesses du gardien Tuukka Rask, qui a repoussé les 14 tirs dirigés sur lui.

Il a entre autres eu à stopper Max Pacioretty, puis Alex Galchenyuk en échappée. Pas les pires attaquants du CH, disons. Mais il a étiré la jambière au dernier instant pour bloquer le tir de Pacioretty et suivi Galchenyuk jusqu'à lui couper le dernier angle possible.

Les Bruins ont été plus timides avec seulement six tirs, mais Peter Budaj était alerte chaque fois.

Malgré les apparences, les cinq dernières minutes de la première n'ont pas été très bonnes pour les Canadiens qui ont multiplié les revirements. Ça ne s'est heureusement pas traduit par des chances de compter pour les Bruins.

Par contre, ceux-ci ont frappé tôt en deuxième. Jarred Tinordi a joué de malchance lorsque la rondelle est passée par-dessus son bâton à l'orée du filet de Budaj, après une mise en jeu pourtant gagnée par Lars Eller, et Carl Soderberg a vite fait payer cette erreur à Tinordi avec son onzième de la saison.

Boston a doublé son avance à mi-chemin en deuxième lorsque le défenseur Matt Bartkowski a vite relancé l'attaque alors que Thomas Vanek et Brian Gionta étiraient une présence et que Ryan White était profondément en zone adverse pour mettre un adversaire en échec.

«La marge est mince entre une victoire et une défaite, a expliqué l'entraîneur Michel Therrien. Nous avons fait deux grosses erreurs sur leurs premiers buts et ça nous a coûté le match.»

Brad Marchand et Patrice Bergeron se sont bien passé la rondelle devant Tinordi et Bergeron a fait mouche devant un Budaj pris à contre-pied.

Le trio composé de Vanek, Gionta et Plekanec a enfin fait des étincelles avec deux minutes à faire en deuxième, mais Rask veillait, et sur la même séquence, Jarome Iginla a transporté la rondelle en zone adverse avant de la remettre à Milan Lucic, dont le puissant tir a battu un Budaj un peu amorphe. Il restait un peu plus d'une minute à faire dans l'engagement et c'était 3-0 pour les Oursons. Autant dire que les carottes étaient cuites.

On a tenté de relancer Thomas Vanek en début de troisième en le mutant au sein du premier trio avec Max Pacioretty et David Desharnais, mais dès leur première présence, Zdeno Chara leur a filé un quatrième but. Thomas Vanek, entre autres, a joué mollement devant le défenseur géant des Bruins, qui était à sa portée.

Vanek aura au moins réussi à obtenir son premier point, dans une cause perdue à sa présence suivante.

***

Ils ont dit

> Brian Gionta: «On ne peut pas blâmer Peter Budaj, qui a été fort pour nous récemment. Nous ne l'avons pas protégé adéquatement. Si nous avions pu marquer plus tôt dans le match contre Rask, le scénario n'aurait pas été le même.»

> Thomas Vanek: «J'ai changé de trio en troisième, mais nous avons quand même obtenu de très bonnes chances avec Gionta et Plekanec en deuxième période. La chimie a toutefois été bonne avec David Desharnais en troisième.»

> David Desharnais: «Il faut toujours être aux aguets contre Boston. Une ou deux erreurs suffisent, ce sont les Bruins. Ils ont eu quelques bonds favorables, et pas nous, et à 3-0 contre eux, c'est difficile de remonter.»

> Michel Therrien: «Je ne suis pas inquiet pour l'esprit de l'équipe, il faut seulement faire attention aux petits détails. L'effort y était ce soir et nous avons eu une très bonne première avec beaucoup de chances de compter. J'ai aimé le travail de Francis Bouillon (le joueur le plus utilisé avec plus de 24 minutes, après une absence de plusieurs matchs).»




À découvrir sur LaPresse.ca

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer