Le Canadien l'emporte 6-5 en fusillade à Pittsburgh

  • Alexei Emelin dispute la rondelle à Brandon Sutter. (Photo USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Alexei Emelin dispute la rondelle à Brandon Sutter.

    Photo USA TODAY Sports

  • 1 / 8
  • Peter Budaj effectue un arrêt important pour son équipe. (Photo USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Peter Budaj effectue un arrêt important pour son équipe.

    Photo USA TODAY Sports

  • 2 / 8
  • Jarred Tinordi, bien entouré. (Photo USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Jarred Tinordi, bien entouré.

    Photo USA TODAY Sports

  • 3 / 8
  • Les Penguins célèbrent l'un de leurs nombreux buts de la soirée. (Photo USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Les Penguins célèbrent l'un de leurs nombreux buts de la soirée.

    Photo USA TODAY Sports

  • 4 / 8
  • Le Canadien aussi a eu l'occasion de déborder de joie en trouvant le fond du filet. (Photo USA TODAY Sports)

    Plein écran

    Le Canadien aussi a eu l'occasion de déborder de joie en trouvant le fond du filet.

    Photo USA TODAY Sports

  • 5 / 8
  • Craig Adams goûte à la médecine de Douglas Murray. (Photo AP)

    Plein écran

    Craig Adams goûte à la médecine de Douglas Murray.

    Photo AP

  • 6 / 8
  • P.K. Subban cherche une faille dans la défense des Penguins. (Photo USA TODAY Sports)

    Plein écran

    P.K. Subban cherche une faille dans la défense des Penguins.

    Photo USA TODAY Sports

  • 7 / 8
  • Sidney Crosby mène une lutte sans merci pour garder le contrôle du disque. (Photo AP)

    Plein écran

    Sidney Crosby mène une lutte sans merci pour garder le contrôle du disque.

    Photo AP

  • 8 / 8

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Pittsburgh) Les amateurs du Canadien qui n'ont pas été trop découragés par le spectacle de la veille face aux Red Wings de Detroit ont été rétribués en double, jeudi à Pittsburgh, le retour en action des Penguins donnant lieu à un spectacle rocambolesque.

Un spectacle qui a fini par tourner à la faveur du Tricolore 6-5 grâce à un but de David Desharnais en tirs de barrage et aux arrêts successifs de Peter Budaj aux dépens de James Neal, Sidney Crosby et Evgeni Malkin.

> Le sommaire du match

C'est donc dire qu'en l'espace de 24 heures, le CH s'est remis en selle en inscrivant trois points sur une possibilité de quatre.

Ça ne veut pas dire que ça a été joli. Ça non! Mais le jeu était ouvert et à chaque fois que les Penguins semblaient reprendre l'ascendant sur le match, le Tricolore revenait inlassablement de l'arrière. Par quatre fois il a effacé des avances de la bande à Sidney Crosby.

Le Canadien est finalement parvenu à l'emporter au Consol Energy Center après s'être incliné là-bas lors de ses cinq visites précédentes.

L'indiscipline de part et d'autre est venue pimenter cette rencontre qui était à l'avantage du Tricolore à forces égales. Chaque équipe a marqué deux buts avec l'avantage d'un homme. Celui qui a permis au Tricolore de faire 5-5 en fin de troisième est survenu lors d'une punition controversée de cinq minutes à Tanner Glass, chassé pour un coup de coude au visage de d'Alexei Emelin.

Daniel Brière en a profité pour marquer son deuxième but de la soirée.

Le vétéran québécois, l'un de ceux qui avait connu le plus de difficulté dans le match de mercredi face aux Wings, était au centre de Travis Moen et George Parros en l'absence de Ryan White, resté à Montréal en raison d'un virus. Therrien ne l'a pas employé souvent, mais on peut dire que Brière a fait le meilleur usage de son temps d'utilisation en marquant deux buts en plus d'ajouter une mention d'aide.

«Mercredi, lors du match de retour, personne ne l'avait et ça m'a coûté ma place sur le trio de Plekanec et Gionta, a indiqué Brière. Mais je me sens encore bien sur la patinoire. Je vais avoir mes chances ici et là, et c'est à moi d'en profiter comme je l'ai fait ce soir.»

Malgré sa soirée productive, Brière n'a toutefois pas été utilisé en prolongation, pas plus qu'Alex Galchenyuk et P.K. Subban. Le défenseur de 24 ans avait été directement responsable du quatrième but des Penguins et ça n'a pas plus du tout à Michel Therrien.

«On est allé avec les joueurs qui selon nous étaient "dans leur match" et qui selon nous pouvaient nous faire gagner», a justifié Therrien.

Desharnais d'un côté, Malkin de l'autre

Le trio de David Desharnais a donné le ton du côté du Canadien en générant deux buts en plus de constituer la principale menace offensive de l'équipe. Mais de l'autre côté, Evgeni Malkin et James Neal n'ont pas été en reste. Le centre russe avait l'air d'un homme heureux de rentrer de Russie tandis que son compagnon de trio semblait désireux de prouver qu'il aurait eu sa place à Sotchi.

«On ne peut pas donner aucun espace à ces eux gars-là car ils peuvent vite créer des choses à partir de rien sur les petites patinoires», a dit Budaj, qui s'est bien repris après une première période laborieuse. 

«Les Penguins ont capitalisé sur leurs chances en supériorité numérique et il faut qu'on se montre plus intelligents que ça car contre ce genre d'équipe, c'est jouer avec le feu compte tenu de tout leur arsenal offensif.»

C'était la première fois que Budaj amorçait deux matchs en deux soirs depuis qu'il avait été d'office trois fois en quatre soirs en avril 2012. 

Il sera intéressant de voir si le Slovaque sera de nouveau d'office devant le filet, samedi face aux Maple Leafs de Toronto. 

Selon ce que La Presse a appris, Carey Price soigne une légère blessure à un genou mais celle-ci ne serait pas sérieuse.

___________________________________________________

Ils ont dit

> Peter Budaj: «C'était assez laid, ce soir. Normalement, quand tu marques cinq buts, tu devrais l'emporter en temps réglementaire. Sauf que je suis responsable des deux premiers buts des Penguins. J'aurais dû faire l'arrêt. J'ai triché sur le premier et je n'ai pas couvert le côté rapproché sur le deuxième.»

> Michel Therrien: «Peter aurait sûrement voulu revoir les deux buts qu'il a donnés en première, mais je sentais que les joueurs étaient derrière lui pour essayer de lui donner une chance de gagner ce match-là.»

> Brendan Gallagher: «Le rythme était bien supérieur ce soir. Nous étions peut-être rouillés la veille, mais l'effort n'y était pas vraiment. Ce soir, nous sommes revenus avec un bien meilleur élan. C'est énorme d'avoir pu récolter trois points sur une possibilité de quatre en l'espace de 24 heures.»

> Michel Therrien: «On était sur le porteur de la rondelle, on voulait provoquer des choses et on est revenus de l'arrière quatre fois. Les joueurs méritent beaucoup de crédit.»

> Peter Budaj: «Qui l'on arrête importe peu. C'est juste la cerise sur le sundae qu'il se soit agi du meilleur joueur au monde (Crosby) et d'excellents joueurs comme Malkin et Neal.»

> L'entraîneur-chef des Penguins, Dan Bylsma, au sujet de la punition majeure à Tanner Glass: «J'ai revu la reprise. L'arbitre n'a pas eu la même chance. Emelin avait son bâton devant le visage quand Tanner l'a frappé. Le bâton a frappé son casque et l'arbitre a juste vu sa tête basculer vers l'arrière. C'est pour ça qu'il a décerné une punition majeure. Cinq minutes, c'est beaucoup de temps à écouler et je crois qu'on a fait du bon travail... pendant 3:45.»

> Tanner Glass au Pittsburgh Tribune-Review: «Les officiels aussi revenaient d'un congé...»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Canadien-Penguins: un rare avantage

    Hockey

    Canadien-Penguins: un rare avantage

    Pour une très rare fois au hockey, disputer deux matchs en deux soirs était un avantage et non pas un boulet à traîner. »

  • Kristopher Letang: souffrir d'un AVC à 26 ans

    Hockey

    Kristopher Letang: souffrir d'un AVC à 26 ans

    Lorsque Kristopher Letang s'est effondré devant la porte de sa salle de bains, le 29 janvier dernier, il ne pensait pas que sa saison venait... »

  • Jacques Martin heureux avec les Penguins

    Hockey

    Jacques Martin heureux avec les Penguins

    Jacques Martin est heureux chez les Penguins de Pittsburgh. Il apprécie la qualité de la communication parmi le personnel d'entraîneurs et la culture... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer