P.K. Subban s'entend pour deux ans avec le Canadien

Le défenseur P.K. Subban a signé pour deux... (Photo: Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Le défenseur P.K. Subban a signé pour deux ans à Montréal.

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

Partager

Sur le même thème

(Montréal) Marc Bergevin a gagné son bras de fer avec P.K. Subban. Le Tricolore s'est entendu avec son jeune défenseur récalcitrant sur les termes d'un contrat de deux ans qui rapportera à Subban deux millions $ la première année et 3,75 millions $ l'an prochain.

Subban était à la recherche d'une entente à long terme, pour un montant vraisemblablement supérieur à celui auquel il a finalement consenti.

« C'était la bonne décision pour les deux parties, a expliqué Subban en conférence téléphonique. Ce n'était pas une question de victoire ou de défaite, il s'agissait de trouver un terrain d'entente juste qui rendrait tout le monde heureux. On y est clairement arrivé. »

Au-delà de sa décision de rester chez lui en attendant l'offre qui lui convenait, Subban avait peu de recours à sa disposition. Étant à peine sorti de son premier contrat professionnel, n'étant pas admissible à l'arbitrage et ayant peu d'espoir de voir une offre hostile lui être tendue, il n'était pas en position de force pour négocier.

De l'autre côté de la table, Marc Bergevin tenait mordicus à un contrat à plus court terme.

« Nous estimions que c'était ce qu'il y avait de mieux pour l'organisation et la meilleure voie à prendre, a expliqué le directeur général.  P.K. et Don Meehan y ont consenti aujourd'hui et on s'en porte tous mieux. »

Ni Bergevin ni Subban n'étaient pas chauds à l'idée de détailler le processus de négociations et ils ont répété à plusieurs occasions qu'ils voulaient laisser le passé derrière eux. Subban a toutefois nié la rumeur des derniers jours voulant qu'il ait demandé à son agent Don Meehan d'accélérer le processus afin d'en venir à une entente.

« Je ne voulais pas être distraction pour l'équipe, a néanmoins indiqué Subban. Le plus longtemps ç'aurait traîné, plus grande aurait été la distraction. »

Subban aura donc fini par accepter un contrat de transition semblable à ceux qu'avaient signé autrefois Carey Price et Max Pacioretty. Son salaire imputable à la masse salariale sera de 2,875 millions, un montant qui aidera certainement le Canadien à respecter le plafond salarial de 64,3 millions la saison prochaine.

Ne pas trop écouter les amateurs

Le contrat de Subban a polarisé le débat auprès des amateurs, mais Bergevin a indiqué qu'il avait fait la sourde oreille aux commentaires du public.

« Un directeur général m'a déjà dit : si je pense comme un fan, j'en serai un bientôt. Je respecte l'avis des amateurs, mais nous avons agi à l'interne selon ce que nous estimions le mieux pour l'équipe. »

Subban, pour sa part, a dit qu'il pensait constamment aux amateurs. « Je les vois dans mes rêves, a-t-il dit. J'admire leur soutien et je valorise la relation que nous avons. »

Le jeune défenseur a confié qu'il lui avait été pénible de regarder les matchs du Tricolore, particulièrement le match inaugural au Centre Bell. En revanche, il se réjouit du bon début de saison de son club.

« Je vois une équipe énergique mais, plus important encore, je vois une équipe, a-t-il dit. Les gars se serrent les coudes et quand je vois cela, je suis excité à l'idée de réintégrer la formation et d'aider l'équipe à avoir le genre un succès continu. »

Ce bon début de saison n'a peut-être pas aidé le clan Subban à mettre de la pression sur le Tricolore, mais il faudrait regarder au-delà des victoires et des défaites. Andrei Markov est certes revenu en grande forme, mais lorsque Alexei Emelin est employé pendant 27 minutes face aux Devils du New Jersey, ou que Francis Bouillon joue en moyenne près de 21 minutes par match, cela suggère une fragilité à la ligne bleue que Subban corrigera immédiatement.

Le défenseur de 23 ans rejoindra le Canadien mercredi à Ottawa. Mais puisqu'il n'a pris part à aucun match depuis le 7 avril dernier, il pourrait prendre quelques jours avant de réintégrer la formation.

« Je suis toujours prêt à jouer ! », a-t-il lancé avant d'ajouter que le feu vert viendrait de Bergevin et de Michel Therrien.

Subban s'est entraîné dans les dernières semaines avec les Steelheads de Mississauga dans la Ligue de l'Ontario et estime être dans la meilleure forme physique possible dans les circonstances.

En l'absence de Markov au cours des deux dernières saisons, le natif de Toronto s'est imposé comme le meilleur défenseur de l'équipe et surtout le plus occupé (24:18 la saison dernière).

À sa deuxième saison complète dans la LNH, Subban a inscrit sept buts et 36 points en 81 matchs.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer