Martin Réway facilement éclipsé Sam Reinhart

Sam Reinhart... (PHOTO GRAHAM HUGUES, PC)

Agrandir

Sam Reinhart

PHOTO GRAHAM HUGUES, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rien de plus hasardeux que d'identifier deux joueurs susceptibles de se livrer un duel équitable entre un membre de l'équipe canadienne et un adversaire, surtout quand il s'agit de la Slovaquie ou de la prochaine victime, l'Allemagne.

L'espoir du Canadien Martin Réway est le capitaine et le meilleur attaquant de la Slovaquie. Par son talent, aucun de ses coéquipiers ne s'y compare. Il a pourtant été repêché au 116e rang en 2013.

Sam Reinhart est l'un des bons attaquants de la formation canadienne. Il a été repêché deuxième au total par les Sabres de Buffalo en 2014. Il a disputé neuf matchs chez les Sabres cette saison, avant de retourner dans les rangs juniors à Kootenay, où il récolte presque deux points par match en moyenne.

Reinhart a pour ailiers Anthony Duclair, qui a passé l'hiver avec les Rangers de New York, et Max Domi, un choix de première ronde, le 12e au total, en 2013, qui a plus de deux points par match en moyenne à London.

Et si cet extraordinaire trio devait connaître une soirée plutôt tranquille, Connor MacDavid, prochain premier choix au total, Curtis Lazar, des Sénateurs d'Ottawa, et Nick Ritchie, autre choix de première ronde, peuvent prendre la relève. Sans compter Nick Petan et Robby Fabbri au sein du troisième trio...

Un observateur de la scène du hockey nous avait bien décrit Réway mercredi: un petit attaquant de talent qui n'affectionne pas nécessairement le jeu robuste.

L'équipe canadienne était sans aucun doute au courant, d'autant que l'entraîneur-chef de la formation du Canada, Benoît Groulx, l'a dirigé à Gatineau pendant deux ans.

Réway a subi quelques mises en échec sévères en première période. On l'a très peu vu par la suite. Non seulement il s'est contenté de faire acte de présence, mais encore ses coéquipiers n'ont pas été en mesure de lui refiler la rondelle, étant complètement dépassés par la vitesse, la robustesse et le talent du Canada.

Et comme, à titre d'ailier, Réway doit compter sur son centre et ses ailiers pour récupérer les rondelles profondément en territoire défensif, il s'est contenté d'un rôle de spectateur. Il lui sera plus facile de se mettre en valeur contre un club comme l'Allemagne.

Tout le contraire des deux autres espoirs du CH qui sont capitaines de leurs équipes respectives à ce Championnat, le Suédois Jacob De La Rose et le Finlandais Artturi Lehkonen, deux joueurs talentueux et hargneux impliqués dans toutes les phases du jeu.

Reinhart, lui, a donné le ton dès le début du match avec une passe lumineuse du revers à Fabbri, qui a marqué le premier but du match. Fabbri, un choix de première ronde des Blues de St. Louis en 2014 et le premier élu des duels de La Presse pendant le Championnat mondial junior, a connu un match plus inspiré que lors de la rencontre précédente contre la Suisse.

Sinon, Reinhart n'a rien eu d'extraordinaire à faire, dans ce match où on avait l'impression de voir des adultes affronter des enfants, mais il a été impeccable dans toutes les facettes du jeu.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer