Martin Raymond épaulera Benoit Groulx au Mondial junior

Rivaux dans la LHJMQ, Martin Raymond et Benoit... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Rivaux dans la LHJMQ, Martin Raymond et Benoit Groulx travailleront ensemble avec Équipe Canada junior.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On ne lésine pas sur les moyens, au Canada, pour remporter des médailles au Championnat mondial junior. L'entraîneur-chef Benoit Groulx vient de se munir d'un outil de luxe.

L'entraîneur des Voltigeurs de Drummondville et ancien adjoint de Guy Boucher avec le Lightning de Tampa Bay, Martin Raymond, vient d'être embauché exclusivement pour épier les adversaires éventuels de l'équipe canadienne et préparer des plans de match en conséquence, pendant le tournoi qui sera présenté à Toronto et à Montréal durant la période des Fêtes.

Martin Raymond, qui signait une chronique dans La Presse au lendemain de chaque match des séries éliminatoires du Canadien le printemps dernier pour décortiquer les stratégies des deux équipes, est considéré par plusieurs comme l'un des bons tacticiens du monde du hockey.

«Hockey Canada a utilisé un spécialiste, Ralph Krueger, spécifiquement pour analyser les autres clubs lors des Jeux de Sotchi, a confié Benoit Groulx hier lors d'une conférence de presse au Centre Bell. Il y en a de l'ouvrage pendant un tel tournoi. Les matchs sont à répétition et pas toujours dans le même amphithéâtre. Le plus important, c'est que les coachs puissent s'occuper de leur équipe. Tu ne veux pas être pris à parler à nos joueurs et en plus de trouver le temps de regarder le match de la Suède, par exemple. J'ai proposé l'idée à Scott Salmond cet été, et ils l'ont trouvée excellente.»

Raymond, qui effectuait le même genre de boulot avec le Lightning, travaillera donc du haut de la tribune de presse pendant les matchs. S'il y a conflit d'horaire, il privilégiera les matchs des autres clubs. Le boulot est déjà commencé pour lui.

«J'ai revu les matchs du Championnat mondial des moins de 18 ans (du printemps dernier) pour analyser les grandes tendances des équipes internationales, dit-il. Ça me permet aussi de voir à l'oeuvre les joueurs qui passeront à l'équipe junior des moins de 20 ans. J'analyse les styles et je verrai si les équipes répètent les mêmes choses en étudiant les matchs du Championnat mondial de l'an dernier. Je serai prêt pour le tournoi.»

Système ou style?

Raymond estime qu'il faut distinguer les systèmes de jeu des styles de jeu. «La plupart des clubs pratiquent le même système, et j'entends surtout par là le positionnement sur la glace. Par contre, certaines nations ont tendance à privilégier la passe au tir, ou vice versa, et c'est ici qu'on parle de style différent. On va continuer à pratiquer le style de jeu qui nous est propre, mais en apportant certaines nuances de façon à s'ajuster au type d'adversaire.»

Le choix de Martin Raymond était sans équivoque, estime Benoit Groulx, entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau, un rival des Voltigeurs. «Il travaillait déjà pour Hockey Canada avec les moins de 18 ans, et j'ai toujours eu un immense respect pour lui. J'ai appris à le connaître davantage dans la Ligue américaine. J'ai vu son impact sur une équipe. Je dirige contre lui depuis deux ans. Ses équipes sont bien préparées et il est capable de s'adapter aux situations.»

Seul un bon entraîneur derrière un banc peut reconnaître un autre bon entraîneur derrière le banc opposé.

«Il y a des coachs qui te font face, tu le vois, tu le sais. Je l'avais vu aussi dans la Ligue américaine. La façon dont il va faire un changement de joueur sur un trio par rapport à un changement que tu vas avoir apporté. Sa façon d'ajuster pendant un match son échec-avant pour contrer les sorties de zone qui te réussissent bien depuis le début de la rencontre. Ce sont des petits ajustements qui passent souvent inaperçus, mais qui ont un gros effet sur le match. En coachant contre lui, j'ai pu remarquer que Drummondville est un club qui accorde beaucoup d'attention aux détails.»

Restera aux joueurs à faire l'autre partie pendant le tournoi!

______________________________________________________

Nouveaux forfaits

Hockey Canada et le comité organisateur du Championnat mondial viennent d'ajuster le tir et offrent désormais des mini-forfaits de billets aux amateurs de hockey.

Ceux-ci pourront désormais acheter des forfaits de quatre ou cinq matchs plutôt que d'être contraints de se procurer le forfait complet de 13 rencontres, comme on le proposait depuis la mise en vente des billets.

Chaque mini-forfait permettra aux partisans de voir au moins un match du Canada. Le Championnat mondial junior 2015 aura lieu du 26 décembre au 5 janvier à Montréal et Toronto.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer