• Accueil > 
  • Sports > 
  • Golf 
  • > Chris Kirk se donne une avance d'un coup au Championnat des joueurs 

Chris Kirk se donne une avance d'un coup au Championnat des joueurs

L'Américain Chris Kirk a conservé son sang-froid pendant une séquence difficile... (Photo John Raoux, AP)

Agrandir

Photo John Raoux, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Doug Ferguson
Associated Press
PONTE VEDRA BEACH, Fla.

L'Américain Chris Kirk a conservé son sang-froid pendant une séquence difficile samedi, et trois oiselets consécutifs lui ont permis de signer une carte de 68 et de se donner une avance d'un coup après la troisième ronde du Championnat des joueurs de la PGA.

En l'espace de trois trous, Kirk est passé d'une position à l'extérieur du top-10 jusqu'au premier rang. Il en a eu l'exclusivité quand Kevin Na a effectué trois roulés pour un double boguey sur le 18e vert.

Après avoir retranché quatre coups à la normale samedi, Kirk affiche un score cumulatif de 206, dix sous la normale. Il devance par la plus mince des marges ses compatriotes Kevin Kisner (67), Ben Martin (68) et Bill Haas (68). Martin aurait pu être à égalité avec Kirk, mais un boguey au 18e trou l'a fait glisser d'un échelon.

Les ennuis de Kirk ont commencé au 12e trou, lorsqu'il a raté un court roulé pour un oiselet, avant de commettre des bogueys sur les deux trous suivants.

«J'aurais pu perdre ma contenance, a déclaré Kirk. Mais je ne me suis pas laissé perturber et j'ai pu réussir des oiselets sur les trois trous suivants pour compléter une excellente ronde», a analysé Kirk, qui obtiendrait une bourse de 10 millions $ avec une victoire, et un laissez-passer de cinq ans sur le circuit.

Mais il aura beaucoup de travail à faire. Sur le parcours de TPC Sawgrass, qui peut passer de punitif à gratifiant d'une minute à la suite et d'un trou à l'autre, 16 golfeurs se trouvaient séparés par trois coups à la veille de la ronde finale, dimanche.

Le groupe de poursuivants inclut Na ainsi que le Canadien David Hearn, qui se trouve à deux coups du sommet après avoir inscrit un score de 70 samedi, mais pas Rory McIlroy.

Le numéro un mondial a complété le troisième parcours avec un score de 70, et il fait partie d'un peloton de neuf joueurs accusant un retard de quatre coups sur le meneur.

«Il semble que la moitié des joueurs du circuit ont une chance de gagner ce tournoi», a lancé McIlroy.

Tiger Woods fait partie de l'autre moitié. Il a édité un chapitre négatif de son histoire samedi lorsqu'il a commis deux doubles bogueys sur des normales-5, du jamais vu pour lui. Son score de 75, le pire de sa carrière au TPC Sawgrass, l'a laissé à 13 coups du sommet et ne lui a pas donné le goût de s'adresser aux médias.

Si ça peut le réconforter, Woods se trouvait en prestigieuse compagnie dans la section inférieure du tableau des meneurs. Les dix derniers joueurs qui la composent ont accumulé 153 triomphes en carrière et gagné 27 tournois majeurs. En comparaison, les dix premiers totalisent 23 victoires et aucune en Grand Chelem.

De plus, trois joueurs à deux coups ou moins de la tête en sont à leur première participation au tournoi.

«Nous avons mené un mini-sondage parmi les recrues au tournoi - 'Qui choisissez-vous pour gagner, à part vous-même? - et j'ai prédit Ben Martin, a lancé Kisner.

«Non, mais, tout le monde parle de pression, de nerfs et de choses du genre, mais nous sommes tous passés par là. Si nous sommes ici, c'est parce que nous avons franchi l'étape des qualifications et que nous avons gagné des tournois. Ce n'est pas parce que la scène est plus prestigieuse que nous allons soudainement devenir mauvais. Nous verrons ce qui arrivera demain.»

Les Canadiens Graham DeLaet (70) et Nick Taylor (72) présentent des dossiers cumulatifs de 214.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer