Solomon Elimimian nommé joueur par excellence de la LCF

Le colosse de six pieds et 227 livres... (Photo Reuters)

Agrandir

Le colosse de six pieds et 227 livres a aussi été nommé joueur défensif par excellence du circuit lors du banquet de la LCF au Queen Elizabeth Theatre de Vancouver.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dan Ralph
La Presse Canadienne
Vancouver

Solomon Elimimian a écrit une page d'histoire. Le secondeur des Lions de la Colombie-Britannique a été nommé joueur par excellence de la LCF, jeudi, devenant le premier joueur à évoluer uniquement en défensive à recevoir l'honneur individuel le plus prestigieux du circuit. Le colosse de six pieds et 227 livres a aussi été nommé joueur défensif par excellence du circuit lors du banquet de la LCF au Queen Elizabeth Theatre de Vancouver.

Elimimian a établi des records de la LCF avec 143 plaqués en défensive cette saison - et 151 plaqués totaux - en plus de réussir cinq sacs pour les Lions. Elimimian a réussi le doublé historique lors d'un scrutin tenu auprès des chroniqueurs de football du Canada et des neuf entraîneurs en chef du circuit.

«Je n'arrivais pas à dormir tellement j'étais nerveux en pensant à mon discours, en ne voulant rien oublier, a raconté Elimimian, qui s'est levé vers 4 heures du matin, jeudi. C'est stressant parce que c'est nouveau.

«C'est incroyable de recevoir un prix, mais quelque chose de cette magnitude-là, je ne pourrai peut-être jamais le comprendre pleinement, peut-être plus tard. C'est incroyable.»

Lors de son discours, Elimimian a rendu hommage à l'ancien entraîneur-chef des Lions Mike Benevides, qui était présent dans la salle, et il a invité des coéquipiers et des membres de sa famille à monter sur la scène.

Si Elimimian a connu la saison la plus productive de sa carrière, elle a aussi été la plus difficile au niveau mental. Après chaque semaine, le secondeur des Lions sentait de plus en plus le fardeau des attentes entourant le titre de joueur par excellence.

«Je ne pense pas que les gens comprennent à quel point c'est difficile mentalement de se présenter chaque semaine et jouer à un haut niveau, a-t-il dit. Dans un sport comme le football, à la position à laquelle j'évolue, c'est difficile et la pression augmentait chaque semaine.

«Ce fut la saison la plus épuisante mentalement de ma carrière.»

Et Elimimian avait une mauvaise nouvelle pour les offensives adverses: il n'a pas atteint son plein potentiel.

«Je pense que mentalement, je commence à me comprendre, a-t-il dit. Je savais que je pouvais dominer à chaque match, c'est une question de savoir à quel point je peux être dominant.»

Le quart Ricky Ray, des Argonauts de Toronto, était le candidat de la section Est pour le titre de joueur par excellence du circuit. Le Californien de 35 ans, qui se remet d'une opération à une épaule, a dominé la LCF au chapitre des gains aériens avec 4595 verges de gains. Il a aussi lancé 28 passes de touché.

L'an dernier, Ray avait aussi terminé deuxième au scrutin, derrière le porteur de ballon des Stampeders de Calgary Jon Cornish.

Le secondeur des Alouettes de Montréal Bear Woods, qui a terminé deuxième dans la LCF avec 89 plaqués, a terminé deuxième pour l'obtention du titre de joueur défensif par excellence.

Un autre joueur des Alouettes a dû se contenter du rôle de second lors du gala. Jeff Perrett a été devancé au scrutin pour le titre de joueur de ligne par excellence par Brett Jones, des Stampeders.

Cornish n'est pas parti les mains vides, méritant le titre de joueur canadien par excellence grâce à sa récolte de 1082 verges de gains au sol en seulement neuf rencontres cette saison.

Le plaqueur des Tiger-Cats de Hamilton Ted Laurent, qui a réussi neuf sacs, a terminé derrière Cornish au scrutin. Les Tiger-Cats et les Stampeders s'affronteront dimanche lors de la finale de la Coupe Grey, au BC Place.

Les autres joueurs récompensés jeudi ont été le botteur des Argonauts Swayze Waters (joueur par excellence sur les unités spéciales) et le secondeur des Eskimos d'Edmonton Dexter McCoil (recrue par excellence).

Le spécialiste des longues remises des Stampeders Randy Chevrier a reçu le prix Tom-Pate pour son implication communautaire, tandis que le secondeur des Argos James Yurichuk a reçu le prix Jake-Gaudaur, qui est remis à un joueur ayant affiché les mêmes attributs que les anciens combattants du Canada.

Le commissaire de la LCF, Mark Cohon, a remis le prix du commissaire aux propriétaires du Rouge et Noir d'Ottawa. Jim Hopson, qui devrait quitter la présidence des Roughriders de la Saskatchewan en 2015, a reçu le prix Hugh-Campbell pour sa contribution au rayonnement de la LCF.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer