Des cellules souches pour soigner la vision

Des chercheurs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont ont réussi à reproduire des... (PHOTO PHOTOS.COM)

Agrandir

PHOTO PHOTOS.COM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Des chercheurs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont ont réussi à reproduire des photorécepteurs à partir de cellules souches embryonnaires humaines.

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), une affection oculaire très connue touchée par la perte des cônes, pourrait être traitée par la transplantation de photorécepteurs produits à partir de la différenciation dirigée de cellules souches.

L'expérience vient d'être tentée avec succès sur des modèles animaux par une équipe de chercheurs du Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Mais leur vraie découverte est d'avoir réussi à reproduire in vitro une proportion incroyable de cellules rétiniennes sensibles à la lumière avec des cellules souches embryonnaires humaines.

Afin de valider la méthode, le biologiste moléculaire Gilbert Bernier a injecté des amas de cellules rétiniennes dans les yeux de souris saines. Les photorécepteurs transplantés ont migré naturellement dans la rétine de leur hôte.

Même s'il reste encore beaucoup à faire avant de passer aux applications cliniques, cela signifie en théorie qu'on pourra éventuellement traiter de nombreux patients, a dit M. Bernier.

Première cause de cécité chez les plus de 50 ans, la DMLA touche des millions de personnes dans le monde.

Cette percée scientifique est présentée dans la revue scientifique Development.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer