• Accueil > 
  • Sciences > 
  • Médecine 
  • > Médecine régénérative: Takeda s'engage avec l'inventeur des cellules iPS 

Médecine régénérative: Takeda s'engage avec l'inventeur des cellules iPS

Les cellules iPS sont créées à partir de... (PHOTO AFP / Riken and Foundation for Biomedical Research and Innovation via JIJI PRESS)

Agrandir

Les cellules iPS sont créées à partir de cellules adultes du patient ramenées à l'état quasi embryonnaire en leur faisant de nouveau exprimer quatre gènes (normalement inactifs dans les cellules adultes).

PHOTO AFP / Riken and Foundation for Biomedical Research and Innovation via JIJI PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
TOKYO

Le plus grand laboratoire pharmaceutique japonais, Takeda, dirigé par le Français Christophe Weber, a annoncé en fin de semaine une collaboration de 10 ans avec l'unité de recherche du professeur Shinya Yamanaka, prix Nobel de médecine pour avoir créé les cellules souches dites iPS.

Takeda va injecter 20 milliards de yens (155 millions d'euros)dans ce projet conjoint d'une décennie et mettre des locaux équipés à la disposition de la centaine de chercheurs qui devraient être impliqués.

Takeda et le CiRA (nom du laboratoire de M. Yamanaka à l'université de Kyoto, ouest) vont «développer ensemble des applications cliniques avec les cellules pluripotentes induites (iPS)» pour diverses pathologies (cardiaques, liées au diabète, aux désordres neurologiques ou aux cancers), ont-ils expliqué dans un communiqué conjoint.

Les cellules iPS sont créées à partir de cellules adultes du patient ramenées à l'état quasi embryonnaire en leur faisant de nouveau exprimer quatre gènes (normalement inactifs dans les cellules adultes).

Cette manipulation génétique redonne aux cellules la capacité de se différencier dans tous les types cellulaires (pluripotence), ce qui offre des possibilités nouvelles dans le domaine de la médecine régénérative, à condition d'éliminer les risques secondaires comme les cancers.

«Les technologies de cellules iPS ont le potentiel d'apporter des transformations révolutionnaires aux traitements médicaux futurs et leurs applications couvrent une variété de domaines, dont la découverte de médicaments, la thérapie cellulaire et les évaluations de sécurité des médicaments», ont souligné les deux partenaires dans un communiqué.

«La collaboration devrait apporter une contribution importante à la science et à l'application clinique des cellules iPS, domaine qui nécessite une quantité importante de temps, d'efforts et d'investissements», ajoutent-ils.

Des premiers essais cliniques mondiaux ont commencé au Japon l'an passé, le gouvernement nippon en faisant une priorité.

«Ce programme conjoint de 10 ans avec Takeda va devenir un moteur puissant pour réaliser des applications médicales utilisant des cellules iPS», a déclaré aux médias M. Yamanaka, un des rares scientifiques connus de tous les Japonais.

«Grâce à ce partenariat, notre société va fournir une assistance significative sur une longue période à la recherche sur les cellules iPS, dans l'espoir de proposer dès que possible des traitements novateurs qui répondent aux besoins des patients», a renchéri M. Weber, arrivé il y a peu aux commandes de Takeda, après en avoir été le numéro deux durant un an.

L'usage de cellules iPS ne pose pas de problème éthique fondamental, au contraire des cellules souches prélevées sur des embryons humains.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer