Cellules souches: soigner sans médicaments

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le casse-tête de trouver un donneur compatible pour un don d'organe pourrait devenir chose du passé, tout comme la chimiothérapie et la radiothérapie comme seules solutions pour traiter un cancer.

Soigner sans médicaments à partir des cellules qui constituent notre corps, c'est ce que veulent mettre au point les chercheurs du tout nouveau Centre d'excellence en thérapie cellulaire (CETC) de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal, qui sera officiellement inauguré lundi soir. Il s'agit de l'établissement du genre le plus sophistiqué du pays.

«On a fait des pas de géant avec les médicaments, la chirurgie et les cellules souches c'est le prochain grand champ qui va être développé au XXIe siècle», avance le médecin hématologue et directeur du CETC Denis-Claude Roy.

Le Dr Roy est une sommité dans le domaine de la thérapie cellulaire. Le directeur du CETC est également à la tête de CellCAN, un nouveau réseau qui regroupe les sept centres d'excellence canadiens en thérapie cellulaire. L'hôpital Maisonneuve-Rosemont devient donc le vaisseau amiral de ce réseau qui permettra de mobiliser les connaissances des chercheurs d'un océan à l'autre.

Cellules guérisseuses

La médecine régénératrice ou thérapie cellulaire est le remplacement ou la réparation des cellules ou des organes endommagés par d'autres cellules en pleine santé, notamment les cellules souches. Le procédé est déjà largement utilisé pour traiter les cancers du sang grâce aux greffes de moelle osseuse qu'on appelle greffe hématopoïétique. L'hôpital Maisonneuve-Rosemont en réalise de 170 à 200 par année.

«Au Québec, au Canada, on a développé une expertise extrêmement développée au niveau des cellules souches. On est reconnus à l'échelle internationale pour nos travaux», explique le Dr Roy.

De multiples pistes thérapeutiques sont étudiées par le CETC pour trouver des traitements pour différentes maladies comme la leucémie, les lymphomes, les myélomes, la dégénérescence maculaire, la reconstruction articulaire, le diabète, la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer.

«Il y a des cellules souches dans notre cerveau, dans notre coeur, nos poumons, nos yeux, il y en a dans tous les organes de notre corps, explique le directeur du centre de recherche. Il ne faut pas penser que demain on va être capable de refaire ou réparer les organes. On n'est pas rendus à ce que ces traitements soient une routine. Le patient qui arrive à l'urgence n'aura pas nécessairement des cellules souches pour son coeur, mais d'ici quelques années, ça pourrait arriver.»

Le Centre d'excellence en thérapie cellulaire de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont est financé à hauteur de 1,6 million sur quatre ans par les Réseaux de centres d'excellence du Canada. Sa construction, qui a coûté près de 20 millions, a été financée par le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE) du Québec, la Fondation de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont et l'hôpital Maisonneuve-Rosemont.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer