Des oreilles artificielles fabriquées grâce à la 3D

Ces oreilles sont coulées dans un gel de... (Photo AFP)

Agrandir

Ces oreilles sont coulées dans un gel de grande densité contenant des cellules vivantes qui a servi «d'échafaudage» pour que du cartilage puisse s'y développer.

Photo AFP

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
Washington, DC

Des médecins et des bio-ingénieurs ont annoncé cette semaine avoir fabriqué des oreilles humaines artificielles faites de cartilage paraissant naturel et fonctionnant normalement, grâce à la technologie d'impression en trois dimensions (3D).

Ces nouvelles oreilles pourraient être la solution que la chirurgie de reconstruction cherche pour les enfants nés avec une déformation appelée microtie, selon le Dr Jason Spector, directeur du Laboratoire de médecine biorégénératrice et professeur adjoint de chirurgie esthétique à l'Université Cornell à New York, co-auteur de ces travaux.

«Des personnes perdant une partie ou la totalité de l'oreille dans un accident ou à la suite d'un cancer pourraient aussi bénéficier de cette technologie», relève-t-il.

Lawrence Bonassar, professeur adjoint d'ingéniérie biomédicale à l'Université Cornell, co-auteur des travaux, et son équipe ont commencé avec une image numérique en trois dimensions de l'oreille d'une personne. Ils l'ont ensuite convertie en une véritable oreille à l'aide d'un copieur en 3D pour pouvoir faire un moule.

Ils y ont coulé un gel de grande densité contenant des cellules vivantes qui a servi «d'échafaudage» pour que du cartilage puisse s'y développer.

En trois mois, ces oreilles ont généré assez de cartilage pour remplacer le collagène utilisé pour le moule, précisent ces scientifiques dont les travaux paraissent dans l'édition en ligne de la revue américaine PLOS ONE.

«Il faut une demi-journée pour faire le moule, environ une journée pour faire l'impression en 3D, 30 minutes pour injecter le gel et quinze minutes de plus pour sortir l'oreille du moule», précise-t-il. L'oreille est ensuite mise dans une culture de cellules vivantes pendant quelques jours avant d'être implantée, ajoute-t-il.

Jusqu'à présent, les oreilles artificielles étaient fabriquées avec des matériaux comme le styrofoam ou les chirurgiens fabriquaient parfois des oreilles avec une partie des côtes du patient.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer