Avancée montréalaise en cardiologie

Des chercheurs de l'Université McGill ont fait une découverte qui pourrait... (Photo: LA Presse)

Agrandir

Photo: LA Presse

Partager

Des chercheurs de l'Université McGill ont fait une découverte qui pourrait éviter une chirurgie cardiaque à des milliers de Québécois.

Leur étude, publiée aujourd'hui dans le New England Journal of Medicine, montre qu'un type de cholestérol appelé LPA augmente de 60% le risque de souffrir de sténose de l'aorte, un raidissement d'une valve du coeur.

Le tiers des Québécois de plus de 65 ans souffrent du stade précurseur de la sténose de l'aorte, la calcification de cette valve. Dans un cas sur dix, une sténose de l'aorte survient par la suite, en moyenne dix ans après. La chirurgie est pour le moment la seule avenue pour traiter la maladie. Environ 25 000 Québécois souffrent de sténose de l'aorte.

Le LPA est moins étudié que d'autres types de cholestérol, mais des médicaments qui le ciblent sont en préparation parce qu'il est soupçonné de causer d'autres types de cardiopathies. Une vieille molécule, qui réduit les taux de LPA de 30%, est déjà disponible.

L'équipe de McGill, dirigée par le Dr George Thanassoulis, directeur du programme de cardiologie préventive et de génomique au CUSM, veut maintenant faire des essais cliniques de réduction du LPA pour voir si la progression de la sténose de l'aorte est plus lente.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer