Découverte d'objets utilisés sur la Lune par Neil Armstrong

Une caméra 16 mm qui se trouvait dans... (Photo: AP)

Agrandir

Une caméra 16 mm qui se trouvait dans le module lunaire «Eagle».

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La veuve de Neil Armstrong, premier homme à avoir foulé le sol lunaire en 1969, a découvert dans leur maison un sac contenant des objets utilisés lors de la première mission Apollo sur la Lune et ramenés par son mari.

Neil Armstrong est décédé en août 2012 et son épouse Carol a trouvé peu après ces reliques en nettoyant un des placards de leur maison à Cincinnati. Elle a fait don de ces objets au Musée national de l'air et de l'espace, ont précisé Margaret Weitekamp et Alex Spencer, des curateurs du musée sur le site.

Après un examen minutieux de ces objets, dont une caméra 16 mm, des câbles, des attaches de sécurité, une lentille et des outils, les experts du Musée viennent de déterminer qu'ils se trouvaient bien dans le module lunaire «Eagle» qui s'est posé sur la mer de la Tranquillité en juillet 1969 avec à bord Neil Armstrong et Buzz Aldrin.

Ils auraient normalement dû être laissés dans le module, qui après avoir rejoint la capsule Apollo restée en orbite lunaire avec Michael Collins à bord, a été largué et s'est écrasé sur le sol lunaire. Mais Neil Armstrong, le commandant de la mission, a apparemment décidé de les conserver en les plaçant dans ce sac blanc.

La preuve que ces objets ont été conservés de façon intentionnelle figure dans les transcriptions des échanges entre les trois membres de la mission Apollo 11 et le contrôle au sol à Houston.

Moins d'une heure avant que les astronautes ne larguent le module amarré à Apollo, après qu'ils eurent terminé de décharger les boites de roches et de sol lunaire, Neil Armstrong a expliqué à Michael Collins, selon la transcription des conservations, qu'il s'agissait «juste de camelote que nous voulons rapporter... comme des pièces du LM (Lunar Module)», dont la caméra qui a filmé la descente et l'alunissage.

Plus tard, il a décrit ces objets au centre de contrôle de Houston comme «4,5 kilos de divers équipements du module». La précision quant au poids supplémentaire emporté dans Apollo était importante pour calculer avec précision la trajectoire de retour sur Terre.

Les deux conservateurs du musée indiquent que, pour autant qu'on sache, Neil Armstrong n'a jamais parlé de l'existence de ces objets et personne apparemment de les a vus après son retour de la Lune.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer