SpaceX lance avec succès son 2e satellite commercial

La société américaine Space Exploration Technologies (SpaceX) a lancé lundi... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Agence France-Presse

La société américaine Space Exploration Technologies (SpaceX) a lancé lundi avec succès son deuxième satellite de communication en moins d'un mois, espérant ainsi jouer un rôle clé sur ce marché en offrant des prix très compétitifs.

La fusée à deux étages Falcon 9 s'est arrachée de son pas de tir de Cap Canaveral en Floride à 17h06, transportant le satellite Thaicom 6 de l'opérateur asiatique qui s'est séparé du second étage du lanceur trente minutes plus tard.

Plus d'une heure après le décollage, SpaceX a confirmé sur Twitter la mise sur une orbite elliptique «parfaite» du satellite, dont l'altitude varie de 300 à 90 000 kilomètres.

Le satellite de trois tonnes se placera ensuite avec son propre moyen de propulsion sur une orbite géostationnaire à 36 000 km au-dessus de la Terre.

Thaicom 6, qui appartient à la société Thaicom Plc, fournira des services de communication et de télévision en Asie du sud-est et dans certaines parties de l'Afrique.

Le 3 décembre, SpaceX avait lancé son premier satellite de télécommunications. Il s'agissait du SES-8 du groupe luxembourgeois SES, deuxième opérateur mondial de satellites, qui avait jusqu'alors recouru exclusivement aux services des fusées européenne Ariane et russe Proton, plus chères.

Avec ce deuxième succès, SpaceX paraît en passe de jouer les trouble-fête sur ce marché évalué à 190 milliards de dollars.

Son carnet de commandes se monte à quatre milliards de dollars pour 50 lancements, dont 75% de satellites commerciaux.

Ce deuxième lancement réussi est aussi important pour que SpaceX puisse être considérée comme un candidat sérieux par le Pentagone pour lancer de gros satellites militaires aujourd'hui réservés à United Launch Alliance, une société conjointe de Lockheed Martin et de Boeing.

Il faut au moins trois lancements réussis pour que le Pentagone puisse certifier le lanceur.

La Falcon 9 utilisée pour ces lancements de satellites est une version améliorée de l'original qui avait volé une seule fois avant ces deux lancements.

Avant cela la fusée Falcon 9 avait lancé à trois reprises avec succès la capsule Dragon de SpaceX vers la Station spatiale internationale, devenant le premier vaisseau privé à s'amarrer à l'avant-poste orbital dans le cadre d'un contrat de 1,6 milliard de dollars avec la NASA. Dragon achemine du fret à l'ISS et ramène sur Terre des charges, dont des expériences scientifiques.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer