Bienvenue à la maison... interactive

«Le projet est un prototype d'une maison intelligente»,... (Photo AFP)

Agrandir

«Le projet est un prototype d'une maison intelligente», explique à l'AFP son créateur Ion Cuervas-Mon.

Photo AFP

Partager

Sur le même thème

Virginie GROGNOU
Agence France-Presse
Madrid

Un seul geste suffit pour éteindre le réveil, consulter son agenda, ou transformer ses murs en plage paradisiaque: la «maison intelligente» n'est plus de la science-fiction puisqu'un prototype existe à Fuenterrabia, au Pays basque, dans le nord de l'Espagne.

Les habitants peuvent activer ces options via des applications projetées sur les murs ou au sol, grâce à des détecteurs de mouvements connectés à un logiciel, similaires à celui développé par Microsoft pour sa console X-Box 360 et ses jeux interactifs.

Au réveil, on peut en se levant éteindre l'alarme projetée sur le mur de la chambre et consulter son agenda en même temps.

Par un mouvement de la main, on peut également plonger comme par magie son appartement dans une ambiance de plage paradisiaque au moyen d'images projetées sur les murs et en diffusant le son des vagues et des oiseaux.

«Le projet est un prototype d'une maison intelligente», explique à l'AFP son créateur Ion Cuervas-Mon, précisant avoir entamé son projet Openarch en novembre 2011 et l'avoir mis en place dans son propre appartement.

«Ce que nous avons fait, c'est ajouter à un espace physique un voile digital, pour pouvoir interagir au moyen de gestes et de mouvements différents», poursuit-il.

Avec l'aide de cinq ingénieurs et architectes, il développe désormais des applications qui permettent d'agir d'un revers de la main.

«Il y a une interface générale qui est dans le salon et avec laquelle on communique avec les mains». «Tu te mets à deux mètres du mur, tu bouges une espèce de curseur et tu peux allumer et éteindre la lumière, la musique, lancer plusieurs sites internet présélectionnés qui se projettent sur d'autres murs», ajoute-t-il.

Pour l'heure, le projet n'est développé qu'à 40% et Ion Cuervas-Mon espère pouvoir développer d'autres applications permettant d'animer la maison avec des gestes les plus naturels possible.

«Quand nous aurons terminé ce prototype, nous devrons convertir ces applications en produits» séparés mais compatibles, permettant de configurer sa maison selon ses besoins, explique-t-il. L'équipe vise aussi le secteur juteux de la distribution.

«Nous travaillons, par exemple, pour une entreprise importante de vente de détail et le premier secteur où nous pourrions commencer à voir ce type de technologie sont les supermarchés».

«Cette technologie te permet de convertir des lieux qui ne l'étaient pas au départ en espaces commerciaux. On va pouvoir acheter depuis la maison, dans le métro, en voiture. Cela va changer totalement la manière d'acheter», prédit-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer