Yémen: sept travailleurs humanitaires arrêtés par les rebelles

Un conflit oppose les troupes loyales au président... (Photo AFP)

Agrandir

Un conflit oppose les troupes loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi aux Houthis et à leurs alliés, qui contrôlent la capitale Sanaa et d'autres parties du Yémen, notamment dans le nord et l'ouest.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
DUBAÏ, Émirats arabes unis

Les rebelles yéménites Houthis ont arrêté cinq employés d'International Medical Corps (IMC) et deux de ses chauffeurs, ont indiqué samedi de l'ONG américaine et une source locale.

«Nous travaillons pour nous assurer que cette affaire sera résolue le plus vite possible», a indiqué IMC dans un communiqué publié vendredi sur son site.

L'organisation humanitaire n'a pas souhaité donner plus de détails samedi, mais un responsable humanitaire yéménite a indiqué que tout le personnel arrêté était yéménite et avait été capturé dans la province centrale d'Ibb.

IMC emploie plus de 150 employés locaux au Yémen et opère depuis 2013 dans trois bureaux dans ce pays en guerre menacé par la famine, selon son site.

Le conflit oppose les troupes loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi aux Houthis et à leurs alliés -des militaires restés fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh-, qui contrôlent la capitale Sanaa et d'autres parties du pays, notamment dans le nord et l'ouest.

Il s'est aggravé avec l'intervention militaire en mars 2015 de la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite.

L'ONU estime à sept millions le nombre de personnes faisant face à un grave risque de famine et a appelé à des dons de 2,1 milliards de dollars pour l'aide humanitaire.

Deux ans de combats ont fait plus de 7700 morts, majoritairement des civils, selon l'ONU.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer