Au moins 24 morts dans un attentat suicide de l'EI en Irak

Une victime de l'attentat à la bombe reçoit... (PHOTO KARIM KADIM, AP)

Agrandir

Une victime de l'attentat à la bombe reçoit des soins à l'hôpital Imam Alide Bagdad, le 29 février.

PHOTO KARIM KADIM, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BAQOUBA

Au moins 24 personnes participant à des funérailles ont été tuées et 40 blessées dans un attentat suicide revendiqué par le groupe djihadiste État islamique (EI), lundi au nord-est de Bagdad, ont indiqué des responsables irakiens.

L'attentat a été mené par un kamikaze qui a fait détoner sa ceinture d'explosifs lors des obsèques dans la ville de Mouqdadiyah d'un membre connu de la tribu chiite de Bani Tamim, l'une des principales tribus de la province de Diyala, selon ces responsables de la sécurité.

Selon un responsable de cette province, deux commandants de milices chiites ont été tuées dans l'explosion.

L'EI, une organisation extrémiste sunnite qui considère les chiites comme des « hérétiques », a revendiqué cette attaque dans un communiqué diffusé sur internet.

La veille, des attentats dans un secteur chiite du nord de Bagdad ont coûté la vie à 39 personnes et en ont blessé 76, les plus sanglantes attaques dans la capitale irakienne depuis le début de l'année. L'EI a affirmé qu'ils avaient été menés par deux de ses kamikazes.

Le groupe ultraradical a affirmé avoir été derrière un attentat dans un café de Mouqdadiyah en janvier qui avait fait au moins 20 morts, après lequel des attaques avaient été menées en guise de vengeance contre des maisons d'habitants sunnites de la région.

L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch avait alors affirmé que des miliciens chiites avaient enlevé et tué des civils sunnites, et mis le feu à des habitations et des mosquées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer