Après les purges, la Turquie cherche à recruter 30 000 nouveaux soldats

Selon l'agence progouvernementale Anadolu, Ankara cherche à présent... (PHOTO Florian CHOBLET, Agence France-PResse)

Agrandir

Selon l'agence progouvernementale Anadolu, Ankara cherche à présent à recruter 30 159 personnels pour remplacer les militaires visés par les purges.

PHOTO Florian CHOBLET, Agence France-PResse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Istanbul

La Turquie cherche à recruter plus de 30 000 soldats pour remplacer les militaires limogés dans le cadre des purges menées après le coup d'Etat avorté de la mi-juillet, ont rapporté mercredi les médias officiels.

Des dizaines de milliers de personnes ont été arrêtées ou limogées à tous les échelons de l'État dans la foulée du putsch manqué, imputé à des éléments de l'armée agissant sous les ordres du prédicateur Fethullah Gülen exilé aux États-Unis.

L'armée a été particulièrement touchée par les purges avec quelque 9000 de ses personnels, dont 118 généraux et amiraux, arrêtés, et des milliers d'autres limogés.

Les purges au sein de l'armée sont survenues à un moment critique pour Ankara, dont les troupes mènent des opérations d'envergure contre les jihadistes du groupe Etat islamique dans le nord de la Syrie et contre les rebelles kurdes dans le sud-est de la Turquie.

Selon l'agence progouvernementale Anadolu, Ankara cherche à présent à recruter 30 159 personnels pour remplacer les militaires visés par les purges.

Parmi les nouvelles recrues, en partie issues des académies militaires, quelque 5000 auront des grades d'officiers ou sous-officiers, selon les médias officiels.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer