Sommet OTAN: 650 soldats britanniques déployés en Estonie et en Pologne

Les dirigeants de l'OTAN doivent parachever à Varsovie... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Les dirigeants de l'OTAN doivent parachever à Varsovie un «renforcement militaire sans précédent depuis la fin de la Guerre froide» en ordonnant le déploiement de quatre bataillons multinationaux (600 à 1000 hommes chacun), en Estonie, Lettonie, Lituanie et en Pologne, inquiètes face à Moscou.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La Grande-Bretagne va déployer 500 soldats en Estonie et 150 autres en Pologne dans le cadre du renforcement de la défense européenne face à la Russie, doit annoncer le premier ministre David Cameron vendredi lors du sommet de l'OTAN à Varsovie.

Ce déploiement est destiné à s'inscrire «dans la durée», a souligné un responsable du gouvernement britannique qui a insisté sur la volonté du Royaume-Uni à s'affirmer «comme l'un des principaux moteurs au sein de l'Alliance atlantique».

«Nous allons non seulement confirmer notre ferme soutien à l'OTAN, nous allons le prouver en déployant des troupes au sol», a-t-il ajouté.

Les dirigeants de l'OTAN doivent parachever à Varsovie un «renforcement militaire sans précédent depuis la fin de la Guerre froide» en ordonnant le déploiement de quatre bataillons multinationaux (600 à 1000 hommes chacun), en Estonie, Lettonie, Lituanie et en Pologne, inquiètes face à Moscou.

Cette initiative répond aux craintes nées de l'annexion en 2014 de la Crimée par la Russie, suivie de l'offensive de séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine.

David Cameron doit également annoncer le prolongement de la mission des quatre avions de combat Typhoon opérant dans les États baltes dans le cadre de la «Baltic Air Policing Mission».

La Grande-Bretagne doit prendre en 2017 la présidence tournante de la force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation (VJTF), une unité sous l'égide de l'OTAN susceptible d'être déployée dans un délai de 48 heures et qui, à terme, doit compter 5000 hommes.

L'OTAN a pris en 2014 des mesures drastiques pour renforcer la réactivité de ses armées et construire des bases logistiques dans les ex-pays du Bloc soviétique partageant une frontière avec la Russie.

Les dirigeants américain Barack Obama, allemande Angela Merkel, français François Hollande se réunissent avec leurs homologues de l'Alliance atlantique vendredi et samedi dans la capitale polonaise pour un sommet chargé de symboles puisque c'est là que fut signé en 1955 le Pacte de Varsovie, réponse soviétique à l'OTAN.

Ce sera le dernier sommet de l'OTAN pour David Cameron qui a annoncé fin juin sa démission au lendemain du référendum sur l'Union européenne.

La perspective d'une sortie du Royaume-Uni de l'UE, qui ouvre un gouffre d'incertitude, sera d'ailleurs sur toutes les lèvres, car elle risque de fragiliser l'OTAN, dont Londres est une pierre angulaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer